Lyon sur sa lancée

  • A
  • A
Lyon sur sa lancée
Partagez sur :

Même si Caen pourra regretter quelques situations dangereuses, Lyon n'a pas volé sa qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de France affichant solidarité et solidité ce samedi soir en terre normande. Les hommes de Claude Puel peuvent remercier Diakhaté qui a inscrit à un gros quart d'heure de la fin (74e), l'unique but de la partie.

Même si Caen pourra regretter quelques situations dangereuses, Lyon n'a pas volé sa qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de France affichant solidarité et solidité ce samedi soir en terre normande. Les hommes de Claude Puel peuvent remercier Diakhaté qui a inscrit à un gros quart d'heure de la fin (74e), l'unique but de la partie. Lyon a tout juste. Meilleure équipe française de la fin d'année dernière en championnat, avec une série de 12 matches sans défaite (26 points pris sur 36 possibles), la formation de Claude Puel ne pouvait se permettre de débuter l'année en remettant en cause cette embellie. La petite trêve des confiseurs a donc été bien digérée du côté de Tola Vologe, même si le Stade Malherbe de Caen peut nourrir quelques regrets après ce 32e de finale, celui de n'avoir pas exploité correctement les situations qu'il s'était créées. On pense notamment à l'occasion de Nivet. Alors que l'OL s'était accaparé le début du match par une possession de balle très sensiblement à son avantage, le milieu de terrain caennais concluait une contre-attaque par un intérieur du pied droit qui laissait Lloris sans réaction, avant que le ballon ne soit dévié par la barre transversale (13e). "Il nous a manqué un brin de réussite en première période qui aurait changé la physionomie du match", regrettait forcément Grégory Leca devant les caméras d'Eurosport. Si ce ballon était rentré... On n'aurait pas forcément assisté non plus à un succès normand tant Lyon semblait concentré sur son sujet. La talonnade de Diakhaté Une attitude qui ne pouvait que réjouir Puel: "On avait la maîtrise du jeu mais il fallait être vigilant, Caen est une équipe à l'aise en contre. On s'est montré solide et appliqué, c'est bien pour un match de reprise." Le mini séjour au Maroc au début de l'année n'a pas été vain pour une équipe lyonnaise qui aurait pu ouvrir le score dès la reprise sur un bon mouvement de Lisandro, achevé par un tir maîtrisé en deux temps par Perquis (48e). Alors que la prolongation pointait généreusement son nez, Diakhaté a repoussé cette perspective d'une talonnade assez heureuse sur une reprise ratée de Bastos (1-0, 74e). Après une dernière petite frayeur occasionnée par un contrôle approximatif de Loris, l'OL remplissait finalement sa mission. Vainqueur d'un adversaire à sa portée et malmené en Ligue 1, le club de Jean-Michel Aulas évitait ainsi la saignée qui a visé les clubs de l'élite samedi soir, sept d'entre eux ayant été sortis par un adversaire d'une division inférieure.