Lyon sur sa lancée ?

  • A
  • A
Lyon sur sa lancée ?
Partagez sur :

Vainqueur de ses deux derniers matches de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais est en confiance avant d'accueillir Benfica, mercredi pour le compte de la 3e journée de la Ligue des champions. Leaders du groupe B avec six points en deux matches, les Gones espèrent bien s'imposer face aux Portugais afin de valider quasi-définitivement leur billet pour les huitièmes de finale.

Vainqueur de ses deux derniers matches de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais est en confiance avant d'accueillir Benfica, mercredi pour le compte de la 3e journée de la Ligue des champions. Leaders du groupe B avec six points en deux matches, les Gones espèrent bien s'imposer face aux Portugais afin de valider quasi-définitivement leur billet pour les huitièmes de finale. . Enfin un peu de calme à Tola-Vologe, le centre d'entraînement de l'Olympique Lyonnais. Après un début de saison médiocre, l'OL sort peu à peu la tête de l'eau. Les Gones restent en effet sur trois succès consécutifs depuis leur défaite à Gerland lors du derby face à Saint-Etienne (0-1). Vainqueurs de l'Hapoël Tel-Aviv en Ligue des champions (3-1), l'OL a ensuite enchaîné par deux victoires en championnat, sur la pelouse de Nancy début octobre (2-3) et dimanche dernier face à Lille à domicile (3-1), qui lui ont permis de remonter de la 17e à la 14e place du classement, à quatre points du troisième, le PSG. Du coup, c'est dans la bonne humeur que les hommes de Claude Puel ont préparé la venue de Benfica, mercredi pour la 3e journée de la phase de poules. Victorieux de Tel-Aviv pour leur entrée en lice dans la compétition (2-0), les Portugais ont en revanche cédé face à Schalke 04 (0-2) pour leur deuxième sortie sur la scène européenne, à l'inverse des Lyonnais qui avaient débuté leur campagne par un succès face au club de Gelsenkirchen (1-0). C'est donc bien le club lisboète qui aura la pression lors de cette rencontre. Leaders avec trois longueurs d'avance sur leurs poursuivants, Hugo Lloris et ses coéquipiers espèrent l'emporter afin de faire un grand pas vers la qualification. Ils n'auront alors besoin que d'un point lors des matches retours pour valider leur billet pour les huitièmes de finale, qu'ils ont toujours atteint ces sept dernières saisons. Cris: "J'ai très envie de retrouver cette ambiance" Après deux mois d'indisponibilité, Cris, qui a fait son retour en tant que titulaire ce week-end face à Lille, s'est dit impatient, mardi en conférence de presse, de goûter de nouveau au parfum de l'Europe: "Ça me manquait. Le premier match cette année, je ne l'ai pas joué car j'étais suspendu, blessé au deuxième. J'ai très envie de retrouver cette ambiance qui me plaît beaucoup, j'attends avec impatience cette nuit, que demain (mercredi) arrive vite pour rejouer dans cette compétition". Malgré son enthousiasme, le défenseur brésilien se méfie toutefois de cette équipe de Benfica: "C'est la meilleure équipe du Portugal aujourd'hui, qui a vécu un début de saison difficile. Comme nous en fait. Ils sont remontés progressivement. Et, même s'ils ont perdu leur dernier match de Ligue des champions, ils sont bien dans le championnat. A mon avis, ils vont venir ici pour être forts, bien jouer pour essayer de remporter les trois points". Privé de Jérémy Toulalan, touché au cinquième métatarse et absent quinze jours, l'entraîneur Claude Puel espère profiter de la bonne période actuelle de l'OL pour marquer de nouveau des points: "Bien sûr, on a envie de capitaliser là-dessus, de ne pas lâcher dans le résultat, c'est évident, mais aussi dans le contenu. Par rapport à un groupe qui vit très bien et qui est très ambitieux". De son côté, Benfica, qui n'a encore jamais affronté Lyon, espère bien s'offrir un nouveau club français à son tableau de chasse. Tombeurs la saison dernière de l'OM en huitièmes de finale de la Ligue Europa, grâce à un succès au Vélodrome (2-1), après le nul de l'aller (1-1), les Lisboètes ont souvent brillé face aux formations de l'Hexagone. En 18 confrontations, le club cher à Eusebio s'est en effet imposé à huit reprises, pour cinq nuls et cinq défaites, dont quatre victoires, un nul et quatre défaites en déplacement. Les Lyonnais sont prévenus, Benfica ne vient pas à Gerland pour faire de la figuration...