Lyon si proche des huitièmes

  • A
  • A
Lyon si proche des huitièmes
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - En cas de victoire ou de nul face à Liverpool, Lyon a l'occasion de se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

Deux semaines après son retentissant succès à Anfield, l'OL accueille Liverpool à l'occasion de la 4e journée de la Ligue des champions. Si un nul suffit aux Gones pour se qualifier pour les huitièmes de finale, le club rhodanien, invaincu au terme de la phase aller, entend bien jouer pleinement sa carte face à des Reds désormais dos au mur.Le récent succès de Lyon à Saint-Etienne à l'occasion de la 12e journée de Ligue 1 (1-0) a beau être court, il a le mérite de flatter le moral des Gones, balayés par Nice lors de la précédente levée du championnat (4-1). De quoi mettre le club rhodanien dans de bonnes dispositions avant d'entamer la phase retour de la Ligue des champions face à Liverpool, mercredi.Leader de la poule E avec neuf points devant la Fiorentina (2e, 6 pts), et les Reds (3e, 3 pts), l'Olympique lyonnais possède dès à présent l'occasion de valider son ticket pour les huitièmes de finale en cas - au moins - de match nul face aux Anglais au Stade Gerland.Invaincus jusque là dans la compétition, les hommes de Claude Puel, victorieux à l'aller à Anfield (2-1), n'entendent pourtant pas jouer avec le frein. "L'OL ne sait pas calculer pour jouer par exemple le nul. [...] Jouer la première place du groupe ? Le premier objectif, c'est la qualification, après si on est qualifié, on ira chercher la première place", a prévenu Cris sur le site du club rhodanien.Torres du voyage à LyonAffaiblis par de nombreux forfaits dont celui de son capitaine emblématique, Steven Gerrard, Liverpool disputera l'un de ses derniers va-tout pour la qualification. Son buteur vedette, Fernando Torres, un temps incertain et toujours sous infiltration, sera bien du déplacement. "Nous devons prendre Fernando à Lyon car nous n'avons pas trop le choix", a confié l'entraîneur des Reds. Un aveu d'impuissance ?Côté joueur, on se rattache volontiers aux exploits passés du club. "Nous étions dans une pire situation en 2007. Nous n'avions alors juste qu'un point à ce stade de la compétition mais nous avons terminé avec dix points. Ce sera dur mais nous sommes capables de le faire", clame Pepe Reina sur le site du club anglais rappelant ainsi que les Reds ne sont jamais aussi surprenants que dans l'adversité