Lyon s'en sort très bien !

  • A
  • A
Lyon s'en sort très bien !
Partagez sur :

Les Lyonnais ont réalisé une excellente opération en venant à bout de Montpellier, mercredi en match en retard de la 32e journée (3-2). Un succès heureux tant les Héraultais, qui ont touché deux fois du bois par Dernis, n'ont rien lâché. Malgré tout, Ederson, Lisandro puis Gourcuff ont su faire la différence pour permettre aux Gones de prendre trois points d'avance sur le PSG dans la course au podium.

Les Lyonnais ont réalisé une excellente opération en venant à bout de Montpellier, mercredi en match en retard de la 32e journée (3-2). Un succès heureux tant les Héraultais, qui ont touché deux fois du bois par Dernis, n'ont rien lâché. Malgré tout, Ederson, Lisandro puis Gourcuff ont su faire la différence pour permettre aux Gones de prendre trois points d'avance sur le PSG dans la course au podium. Lyon évolue cette saison comme un véritable funambule, une fois hors du coup, la seconde remis incroyablement en selle. La perspective de ce match en retard lui offrait la possibilité de prendre le large face au Paris Saint-Germain dans la course au podium et même, pourquoi pas, de s'accrocher au deux premiers du classement. Une rencontre qui débute cependant assez mal pour les Gones puisque sur un coup franc de Dernis, Kabze contraint Lloris à une belle parade (8e). Surtout, dans la minute suivante, Toulalan, blessé au genou gauche, doit céder sa place à Cris (9e), une nouvelle fois sur le banc au coup d'envoi. Cela n'empêche cependant pas l'OL de commencer à mettre son jeu en place face à une formation de Montpellier bien plus en jambes qu'escompté après la défaite en finale de la Coupe de la Ligue face à Marseille samedi au stade de France (0-1). Toujours est-il que Gonalons permet à Jourdren de se chauffer (12e) avant que Cissokho ne fasse la différence à gauche pour un service parfait pour Gomis qui, face au but, manque le ballon (16e). C'est ensuite Lisandro qui donne du travail au portier héraultais (22e). L'insistance rhodanienne a du bon lorsqu'Ederson repique du couloir gauche, il échappe à Bocaly et envoie une frappe en lucarne pour battre un Jourdren loin d'être impeccable sur le coup (1-0, 23e). Dernis trouve deux fois la barre ! On peut supposer l'abattement pour des Montpelliérains qui vont cependant s'accrocher. A juste titre car sur une longue ouverture d'Estrada vers Giroud, l'attaquant, qui revenait d'une position de hors-jeu, échappe à la défense, contrôle de la poitrine et égalise (1-1, 30e). Les hommes de René Girard ne s'en contentent pas et le jeu s'équilibre alors. A une volée de Gomis (39e) puis un coup franc puissant de Källström à côté (41e), les visiteurs répondent par une frappe hors cadre d'Estrada (42e) puis une reprise de Dernis sur la transversale de Lloris (44e) ! A la reprise, l'OL tente d'accélérer, Bafé Gomis, qui n'est pas hors-jeu, tergiverse en pleine surface, il effectue deux crochets au lieu de frapper et se fait contrer (47e). La réaction ne tarde pas avec un nouveau missile du gauche de Dernis qui heurte... la transversale de Lloris avant de sortir (48e). Et ce n'est pas fini car sur coup franc, Estrada met encore le portier lyonnais à l'ouvrage (49e). Mais Lyon va se refaire sur un coup du sort lorsque Yanga-Mbiwa veut relancer mais se fait contrer par Gonalons, le ballon rebondit sur Gomis qui fixe son défenseur et glisse intelligemment sur Lisandro qui double la mise (2-1, 55e). Ce deuxième but ne modifie cependant la physionomie de la rencontre puisque ce sont les Héraultais qui tiennent le ballon et font le jeu tandis que les Gones évoluent en contre. René Girard sent que son équipe peut revenir et fait entrer Camara à la place de Kabze (65e). La réponse de Puel ne tarde pas puisque Delgado remplace Ederson (66e). Malgré ce changement, les Héraultais commencent à baisser de pied et Lyon manque d'en profiter suite à un corner, Jourdren détourne sur sa ligne (69e). Les Rhodaniens combinent même joliment avec un mouvement Briand, Lisandro, Delgado mais la frappe de ce dernier est repoussée par Jourdren (75e). Alors que l'OL se rapproche doucement d'un succès d'importance, Montpellier jaillit de nouveau avec une frappe de Koita que Lloris détourne vers Camara qui, lui, trompe le portier lyonnais (2-2, 85e). Un retournement de situation mérité. Claude Puel n'a plus le choix, mais il sort tout de même Gomis au profit de Gourcuff (87e). Un choix qui va s'avérer payant avec une récupération en milieu de terrain, une remise de Källström pour Lisandro qui donne à Gourcuff pour le but de la victoire (3-2, 89e). Dans le temps additionnel, Camara se retrouve seul face à Lloris mais il croise trop sa frappe... L'Olympique Lyonnais peut s'estimer heureux, ce succès arraché à Montpellier lui permet de s'asseoir sur le podium.