Lyon retrouve son trône

  • A
  • A
Lyon retrouve son trône
Partagez sur :

LIGUE 1 - Lyon est de nouveau leader de Ligue 1 après sa victoire sur Lens, samedi, lors de la 8e journée.

Après sa victoire à Lens (2-0), samedi, Lyon ravit la place de leader à Bordeaux, au soir de la première partie de la 8e journée de Ligue 1. Grâce à des buts de Govou et Källström, les Gones ont maîtrisé le match pour enfoncer des Lensois qui restent sur cinq matches sans victoire en championnat.Lyon est sans pitié. A l'affut d'une faiblesse bordelaise depuis le début de saison, les Rhodaniens ont sauté sur leur première occasion pour s'emparer de la place de leader de la Ligue 1. Toujours invaincue depuis la reprise, la formation de Claude Puel avance tranquillement, et même les blessures qui jalonnent son parcours ne semblent pas l'atteindre. Ainsi, pour son voyage en terre lensoise, l'ancien technicien lillois avait décidé une nouvelle fois d'aligner Toulalan en défense et de faire confiance à Gonalons en vigie du milieu de terrain. Bien lui en a pris puisque ses joueurs ont géré le match en patron.Pour figurer tout en haut du classement de Ligue 1, Lyon y a mis les formes d'entrée puisque Govou, exilé sur le côté gauche, repique dans l'axe pour expédier une frappe sous la barre de Runje. Si le ballon ressort immédiatement, il a bien franchi la ligne et M. Duhamel valide, à raison, cette ouverture du score (1-0, 7e). Loin de se montrer abattus, les hommes de Jean-Guy Wallemme produisent du jeu et Eduardo (20e), puis le jeune Sow (26e) butent sur Lloris. A dix minutes de la pause, Réveillère commet une main dans la surface et l'homme en noir désigne sans hésiter le point de penalty. Mais lorsque l'on postule à la place de leader du championnat, la chance vient toujours vous filer un coup de pouce et Demont manque complètement sa frappe au grand désarroi du public de Bollaert (36e).Källström parachève la victoireAu retour sur le pré, les Lyonnais gèrent tranquillement leur avance, rarement inquiétés par une équipe lensoise volontaire mais trop stéréotypée dans le jeu, à l'image d'un côté droit, et notamment Boukari, inexistant. Sur un rythme de sénateur, les coéquipiers d'un Källström se dirigent vers la fin de match sans frémir outre mesure. Le Suédois, décidément l'homme en forme du moment, va même y aller de son petit but d'une frappe à ras de terre des 25 mètres (2-0, 78e) pour finir un ouvrage sans accroc. Pour Lens en revanche, et ce malgré un bon début d'exercice, ce cinquième match sans victoire va un peu plus pourrir une ambiance déjà délétère à La Gaillette. Mais ça Lyon ne s'en préoccupe pas.