Lyon remonte sur le podium

  • A
  • A
Lyon remonte sur le podium
Partagez sur :

Une semaine après avoir vécu une grosse désillusion à Nice (2-2), l'Olympique Lyonnais a renoué avec la victoire en dominant Lens dimanche (3-0) en clôture de la 30e journée de Ligue 1. Ce succès face à des Artésiens qui se rapprochent de la Ligue 2 permet aux Rhodaniens de monter sur le podium, à cinq points de Lille et à deux de l'OM.

Une semaine après avoir vécu une grosse désillusion à Nice (2-2), l'Olympique Lyonnais a renoué avec la victoire en dominant Lens dimanche (3-0) en clôture de la 30e journée de Ligue 1. Ce succès face à des Artésiens qui se rapprochent de la Ligue 2 permet aux Rhodaniens de monter sur le podium, à cinq points de Lille et à deux de l'OM. Lyon est finalement, avec le PSG, le grand vainqueur de la 30e journée de Ligue 1. Profitant des défaites de Lille à Monaco (1-0) et de Rennes à Brest (2-0) ainsi que du nul entre Marseille et Toulouse (2-2), l'équipe de Claude Puel a réussi un coup double dimanche soir face au Racing Club de Lens: d'abord en renouant avec la victoire après deux nuls frustrants face à Rennes (1-1) et à Nice (2-2) qui auront fait monter la température de plusieurs degrés du côté de la capitale des Gaules, ensuite en remontant sur le podium, à cinq et deux longueurs de Lille et Marseille. Bref, une opération plus que parfaite pour une équipe rhodanienne qu'on annonçait au bord de la crise de nerfs au moment de recevoir les Artésiens. Il faut dire que ces derniers y ont mis du leur, puisque, après une première période sérieuse, bien que soporifique, pendant laquelle ils se sont attachés à rester compacts et à empêcher, avec succès, les Rhodaniens de jouer, les hommes de Laszlo Bölöni ont débloqué le match à leur insu, Bedimo, gêné par Yahia, convertissant en but contre son camp un centre de Källström peu avant l'heure de jeu. Le match va dès lors changer d'âme, l'OL, jusqu'ici bien impuissant, se mettant alors à tenter davantage, ce qui se concrétisera au score par un deuxième but signé Briand, puis un troisième de Lisandro en fin de match. Sans oublier la barre transversale trouvée par Toulalan, promu capitaine et... défenseur central à la place de Cris, relégué sur le banc par Claude Puel. 14e but pour Lisandro, Ederson rate un penalty Sans le Brésilien, qui paie sans doute davantage des dernières performances décevantes que son choc très médiatisé avec Grenier dans la semaine lors d'un entraînement, Lyon a donc longtemps peiné, notamment au cours d'un premier acte comme on en voit malheureusement trop en Lique 1, à savoir particulièrement poussif. Tout juste note-t-on en guise d'occasions une reprise de volée de Varane sauvée sur sa ligne par Källström (30e) pour les Lensois, une intervention de Runje devant Toulalan qui s'apprêtait à pousser dans le but une remise de Lisandro Lopez après un corner de Gourcuff pour l'OL (33e). Bien trop peu pour le public de Gerland qui accompagne logiquement avec des sifflets le retour des 22 acteurs aux vestiaires. Après la pause, le scénario semble reprendre, mais seulement dix minutes, le temps pour Källström de chercher Lisandro et de trouver... Bedimo qui trompe Runje (55e). Cette ouverture du score a le don de débloquer l'OL qui met moins de cinq minutes pour faire le break sous la forme d'un corner de Gourcuff repris par la tête victorieuse d'un Briand abandonné par la défense visiteuse (60e). Dans la foulée, les Rhodaniens se créent une succession d'occasions, par Toulalan, qui trouve la barre puis un pied lensois sur la ligne, Gourcuff, dont le spectaculaire ciseau dans la continuité file au-dessus (64e), Lisandro, qui oblige Runje à se coucher (76e) puis se montre gourmand devant le portier croate en tentant sa chance alors que trois partenaires attendent son offrande dans l'axe (78e), et Pjanic, dont la pichenette file juste au-dessus (81e). Finalement, Lisandro trouve l'ouverture en fin de match sur une tête croisée après un centre de Cissokho, avant de laisser Ederson tirer un penalty dans le temps additionnel, sorti par Runje. La fin de partie aura en tout cas été bien longue pour les Lensois qui ne se seront montrés que sur une frappe enroulée de Roudet sur laquelle Lloris se détendra (77e). Ce 14e revers de la saison les rapproche encore davantage d'une Ligue 2 qu'il leur sera de plus en plus difficile d'éviter, eux qui pointent désormais à cinq points du 17e, Caen. Lyon a de son côté d'autres préoccupations en cette fin de saison, notamment celle d'accrocher une des trois premières places qualificatives pour la Ligue des champions, l'objectif passera par un dixième match de rang sans défaite en Ligue 1 dans une semaine sur la pelouse de l'un de ses rivaux dans la course à la C1, le PSG...