Lyon remercie Gomis

  • A
  • A
Lyon remercie Gomis
Partagez sur :

En attendant le résultat de Montpellier face à Nice, dimanche, Lyon s'est provisoirement emparé de la tête du championnat en s'imposant chez le promu Dijon (1-2), samedi, lors de la 5e journée de Ligue 1. C'est Bafé Gomis qui a débloqué la situation en seconde période (53e), permettant aux siens de préparer au mieux le déplacement à Amsterdam en Ligue des champions, mercredi.

En attendant le résultat de Montpellier face à Nice, dimanche, Lyon s'est provisoirement emparé de la tête du championnat en s'imposant chez le promu Dijon (1-2), samedi, lors de la 5e journée de Ligue 1. C'est Bafé Gomis qui a débloqué la situation en seconde période (53e), permettant aux siens de préparer au mieux le déplacement à Amsterdam en Ligue des champions, mercredi. Comment Lyon allait-il gérer l'absence pour un mois de son buteur maison Lisandro Lopez ? C'était la grosse question précédant le déplacement de Lyon à Dijon, samedi, dans le cadre de la 5e journée de Ligue 1. Et la réponse est... plutôt bien. Après tout, l'OL s'est imposé à Gaston-Gérard (1-2) et a pris provisoirement la tête du championnat, en attendant le résultat de Montpellier contre Nice, dimanche. Mais le "plutôt" n'est pas de trop. Et souligne les difficultés lyonnaises à mettre en péril la défense - pourtant friable - du promu, rarement inquiétée malgré les deux buts encaissés. Deux buts inscrits sur coups de pied arrêtés. Le premier sur un corner botté par Kim Källström, pourtant annoncé remplaçant afin d'être préservé pour le déplacement à Amsterdam en C1, mercredi, dévié par Maxime Gonalons et poussé dans ses propres filets par Abdoudelaye Bamba (7e). Le second sur un bijou de centre de Michel Bastos puissamment repris de la tête par Bafétimbi Gomis (53e). Mis à part ça, et un missile du gauche de Källström détourné par Reynet (2e), Lyon a davantage tiré à côté que dans le cadre. En témoigne cette série de ratés d'Aly Cissokho (62e), Bafé Gomis (65e) et Anthony Réveillère (67e)... 5 tirs cadrés pour Lyon Heureusement pour l'OL, Dijon n'a pas été plus adroit, si ce n'est sur la superbe égalisation de Benjamin Corgnet d'une frappe qui a mystifié Hugo Lloris (43e). Car si Medhi Courgnaud, seul au second poteau sur un centre de Younousse Sankharé côté gauche, n'avait pas raté le but du 2-2 (80e), la soirée n'aurait sans doute pas été aussi belle pour les hommes de Rémi Garde. Mais qu'importe pour les visiteurs, qui repartent avec les trois points et le plein de confiance avant leur entrée en C1 la semaine prochaine. "C'était important de gagner après 15 jours de trêve [...] Pour certains, on est resté dix jours sans jouer, donc ce n'était pas évident pour retrouver le rythme", expliquait Gomis sur Foot + au coup de sifflet final, avant de louer le collectif lyonnais. "Licha" nous a manqué, mais Pied [...] a su compenser son absence au fil du match. Je ne retrouve pas les sommets mais j'ai fait un bon début de championnat, grâce à l'équipe qui m'aide beaucoup. J'ai marqué mais c'était la finition d'un bon mouvement collectif." Un collectif encore en rodage, mais qui monte tout de même en puissance au fil des matches.