Lyon, qualification en tête

  • A
  • A
Lyon, qualification en tête
Partagez sur :

L'Olympique Lyonnais voyage à Lisbonne, ce mardi, avec l'ambition de valider son ticket pour les huitièmes de finale dès cette 4e journée de la phase de poules. Une rencontre au stade de la Luz face à une formation de Benfica qui n'a jamais perdu à domicile face à un club français. Un match nul suffirait au bonheur d'un OL encore en pleine recherche de confiance et de sérénité.

L'Olympique Lyonnais voyage à Lisbonne, ce mardi, avec l'ambition de valider son ticket pour les huitièmes de finale dès cette 4e journée de la phase de poules. Une rencontre au stade de la Luz face à une formation de Benfica qui n'a jamais perdu à domicile face à un club français. Un match nul suffirait au bonheur d'un OL encore en pleine recherche de confiance et de sérénité. Le parcours est parfait en Ligue des champions. Radieux sur la scène européenne, l'Olympique Lyonnais a, pour l'heure, eu tout bon dans ce groupe B face à Schalke (1-0), Tel Aviv (3-1) et Benfica (2-0). Une série qui lui permet de se déplacer à Lisbonne avec en tête la perspective de se qualifier pour les huitièmes de finale dès la 4e journée. Une performance déjà réalisée à quatre reprises par un OL souvent brillant lors de cette phase de poules. "L'Europe possède un parfum particulier, c'est toujours plus facile de concentrer les joueurs, de les recentrer très vite et d'oublier la fatigue", a justifié Claude Puel en conférence de presse. La fatigue, un thème récurrent pour les Rhodaniens qui ne peuvent guère faire tourner en raison de blessures en cascade. La principale concerne évidemment Lisandro Lopez, absent de dernière minute face à Sochaux et qui manquera à l'appel mardi soir. A l'inverse, Michel Bastos a, lui, confirmé qu'il serait bel et bien présent. Le Brésilien, déjà trois fois buteur dans cette compétition, aura une partie des espoirs des Gones sur les épaules, mais cela ne semble guère l'émouvoir. "La pression, on l'a tous. Si c'est à moi de prendre le relais (en l'absence de Lisandro) pas de problème, je suis là pour ça", a expliqué le Brésilien lors de la conférence de presse d'avant-match. Le rêve du carton plein L'absence de l'attaquant argentin ne modifie cependant pas les ambitions lyonnaises. Un match nul suffit pour assurer la qualification mais ils viennent tout de même avec la volonté de gagner. Le président Aulas a d'ailleurs rappelé son rêve de remporter les six matches de cette poule B: "Ce serait un truc extraordinaire que peu de clubs ont fait. C'est vrai que Lyon collectionne un certain nombre de records donc c'est un challenge qu'on s'est fixé à nous-mêmes qui pourrait être incroyablement fort." De son côté, Claude Puel a immédiatement sorti le frein à main à l'évocation de ce carton plein virtuel : "C'est la qualification qui m'intéresse, si on gagne les six matches très bien mais on n'en est pas là." Une prudence qui se justifie pleinement quand on connaît la qualité de l'effectif lisboète. Car si le Benfica est passé à côté de son match au stade de Gerland, cela n'ôte rien de la qualité de l'effectif avec des joueurs très techniques qui bénéficieront d'une récupération supplémentaire (ils ont joué vendredi) et de l'appui d'un public souvent très chaud. "Benfica avait eu un expulsé en première période et ce n'est jamais évident car il y a beaucoup de rythme et d'intensité en Ligue des champions. Ce sera un match difficile contre une équipe talentueuse. On se prépare à un gros match de cette équipe, à nous d'être au niveau", a consenti Claude Puel. Les Gones peuvent effectivement s'attendre à une entame énorme du Benfica. Un duel que l'on attend très ouvert avec une réelle volonté offensive de part et d'autre. Benfica est contraint de l'emporter pour conserver ses chances de qualifications. Une donnée non négligeable pour des Lyonnais qui ont l'expérience de ce genre de défis. A eux de prouver qu'ils ont les qualités et le talent pour déjouer le piège et valider leur présence pour la huitième année consécutive en huitièmes de finale de la Ligue des champions.