Lyon poursuit sa route

  • A
  • A
Lyon poursuit sa route
Partagez sur :

FOOTBALL - Victorieux à Strasbourg (3-1), les Lyonnais se sont qualifiés pour les 16es de finale de la Coupe de France.

Victorieux à Strasbourg (3-1), samedi, les Lyonnais se sont qualifiés pour les 16es de finale de la Coupe de France. Pourtant, l'OL n'a pas toujours montré un visage très serein en défense.L'Olympique lyonnais avait conclu sa première partie de championnat plein d'incertitudes. De retour à la compétition à l'occasion des 32es de finale de la Coupe de France, le club rhodanien a renoué avec le succès, samedi, à Strasbourg (3-1). Pourtant, face au pensionnaire de Ligue 2, les hommes de Claude Puel, forts d'une attaque efficace, n'ont pas levé tous les doutes qui pèsent sur leur jeu défensif.Prenant lentement possession du terrain, les Lyonnais ouvrent rapidement la marque. Sur une ouverture de Bodmer, Gomis, dos au but, récupère de la tête avant d'enchaîner sur une reprise de volée du droit, en pivot, pour expédier le ballon en pleine lucarne, laissant Gurtner médusé sur sa ligne (11e, 0-1). Un premier coup dur pour les Strasbourgeois de nouveau à genoux quelques minutes plus tard. Bastos ajuste son tir du gauche et fait trembler la barre transversale alors que son ballon finit par franchir la ligne de but (14e, 0-2).Fauvergue redonne l'espoir au RCSA genoux mais pas à terre, les Alsaciens. Sur l'une de ses rares occasions depuis le début du match, le Racing trouve la solution sur un centre de Magaye Gueye à destination de Fauvergue. L'attaquant du Racing ajuste Lloris d'une volée du plat du pied (37e, 1-2). Une réduction du score qui va rapidement redonner le moral aux troupes de Pascal Janin. Troquant leur prudence pour se montrer plus conquérants, les Strasbourgeois poussent la défense lyonnaise dans ses derniers retranchements. L'OL frôle la sanction sur une nouvelle embardée de Fauvergue dans la surface de réparation. Face à lui, Lloris assume son rôle de dernier rempart tandis que Bah s'évertue en vain à la reprise (43e).Et l'arrière garde rhodanienne ne va guère rassurer en seconde période. Profitant de l'hésitation de Gassama, Gueye oblige Lloris à une intervention réflexe à bout portant (49e). Mal engagée, l'équipe olympienne refait finalement surface à la Meinau alors que l'arbitre oublie de siffler un penalty sur une faute de main de Sikimic (63e). La sanction intervient toutefois peu après pour le RCS lorsque Bastos, d'un petit ballon ajusté, redonne un avantage plus conséquent aux siens (1-3, 72e). Malgré plusieurs tentatives en fin de rencontre, les Strasbourgeois, dix-huitièmes de Ligue 2, auront livré une prestation honorable mais c'est bien Lyon qui poursuit l'aventure en Coupe de France. Les seizièmes de finale se disputeront les samedi 23 et dimanche 24 janvier prochains.