Lyon peut trembler

  • A
  • A
Lyon peut trembler
Partagez sur :

Le tirage au sort du tour de barrages de la Ligue des champions n'a pas souri à l'Olympique Lyonnais qui devra s'employer pour écarter de sa route la formation russe du Rubin Kazan. Les Gones ne devront pas se louper à Gerland, le 16 ou 17 août prochain, une semaine avant un périlleux déplacement dans le Tatarstan. Arsenal affrontera de son côté l'Udinese.

Le tirage au sort du tour de barrages de la Ligue des champions n'a pas souri à l'Olympique Lyonnais qui devra s'employer pour écarter de sa route la formation russe du Rubin Kazan. Les Gones ne devront pas se louper à Gerland, le 16 ou 17 août prochain, une semaine avant un périlleux déplacement dans le Tatarstan. Arsenal affrontera de son côté l'Udinese. Les dignitaires de l'UEFA ont eu la main lourde avec l'Olympique Lyonnais, vendredi à Nyon, théâtre du tirage au sort des barrages de la Ligue des champions. Des cinq adversaires possibles, Lisandro Lopez et les siens ont hérité du plus coriace d'entre eux: le Rubin Kazan. Un club russe qui, s'il n'est pas un ogre européen à même de donner des cauchemars aux Rhodaniens, devrait leur donner du fil à retordre à l'occasion de leur double confrontation estivale. Contrairement à un OL qui entamera son championnat ce samedi à Nice, la formation du Tatarstan a l'avantage d'être parfaitement rodée alors que le championnat russe vient d'entrer dans sa deuxième moitié de saison. Tombeur du FC Barcelone (2-1) au Camp Nou à l'automne 2009 avant d'accrocher les Blaugrana sur sa pelouse (0-0), le Rubin Kazan aura également l'avantage de recevoir au match retour dans son Stade Central, le 23 ou 24 août prochain. Avec seulement deux matches de Ligue 1 au compteur, les Lyonnais seraient donc bien inspirés de négocier au mieux le premier de leurs deux rendez-vous face à l'actuel 4e du championnat russe, le 16 ou 17 août prochain à Gerland. Histoire de s'aventurer en Russie avec une certaine sérénité et de ne pas manquer la phase de poules de la plus prestigieuse des compétitions européennes pour la première fois depuis plus d'une décennie... Ténor du football européen contraint lui aussi de passer par les barrages, Arsenal n'a pas non plus hérité du tirage le plus aisé puisque les joueurs d'Arsène Wenger croiseront le fer avec l'Udinese. Un club italien qui a perdu Alexis Sanchez, recruté à prix d'or par le FC Barcelone, mais qui pourra compter sur Antonio Di Natale pour espérer créer la surprise. Reste que les Gunners ont toujours gagné en barrages en huit précédents. Le Bayern Munich, de son côté, ne devrait pas avoir à forcer son talent pour se frotter au gratin du Vieux Continent, les Bavarois ayant hérité du FC Zurich. Les barrages de la Ligue des champions: Matches aller les 16-17 août, retour les 23-24 août Wisla Cracovie - Apoel Nicosie Maccabi Haïfa - Genk Dinamo Zagreb - Malmö Copenhague - Plzen Bate Borisov - Sturm Graz Odense - Villarreal FC Twente - Benfica Arsenal - Udinese Bayern Munich - FC Zurich Lyon - Rubin Kazan