Lyon perd la tête

  • A
  • A
Lyon perd la tête
Partagez sur :

FOOTBALL - Battu sur la pelouse de la Fiorentina en ligue des Champions (0-1), Lyon voit la première place de son groupe s'éloigner.

Lyon a concédé mardi sur la pelouse de la Fiorentina sa première défaite de la saison en Ligue des Champions (1-0). Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, les Lyonnais ont en revanche grandement réduit leur chance de finir en tête de leur poule. Malgré son succès à Debrecen (1-0), Liverpool est de son côté éliminé et reversé en Ligue Europa. Tenu en échec par le dernier de Ligue 1, Grenoble, ce week-end (1-1), l'Olympique Lyonnais est apparu guère plus inspiré mardi sur la pelouse de la Fiorentina (1-0). Cette rencontre ne représentait guère d'enjeux pour les Lyonnais, déjà qualifiés pour les huitièmes de finale de l'épreuve depuis le nul arraché à Gerland face à Liverpool (1-1). Seule contrariété pour les Gones, c'est désormais le club italien qui s'empare de la première place du groupe, synonyme d'un tirage au sort a priori plus clément en huitièmes. La véritable victime de ce résultat, c'est Liverpool, qui, malgré le succès obtenu à Debrecen (1-0), est éliminé. Les Reds seront reversés en seizièmes de finale de la Ligue Europa. Dès le coup d'envoi, les hommes de Cesare Prandelli confisquent le ballon et sont tout proches d'ouvrir le score. Mais l'enchaînement contrôle de la poitrine et reprise en demi-volée de Mario Santana échoue sur le poteau d'Hugo Lloris. A peine relevé, le gardien de l'équipe de France se détend bien pour détourner la frappe d'Alberto Gilardino. Le dernier rempart lyonnais n'est pas au bout de ses surprises, car, sur le corner qui suit, Gilardino s'élève plus haut que tout le monde au premier poteau pour placer une tête décroisée qui finit de nouveau sur le montant (11e).Une réaction trop tardiveMalgré cette très chaude alerte, les Gones peinent à se montrer dangereux, si ce n'est sur un coup franc lointain de Michel Bastos capté en deux temps par Sébastien Frey (24e), et s'exposent aux contres transalpins. Servi sur le côté droit de la surface, Marco Marchionni pénètre dans la zone de vérité et obtient un penalty après avoir été taclé par derrière par Aly Cissokho. Le Péruvien Juan Manuel Vargas se charge de convertir l'offrande en prenant à contre-pied Lloris (0-1, 28e).Incapables de réagir, les hommes de Claude Puel regagnent les vestiaires avec cet handicap d'un but. La seconde période ne sourit pas plus aux Rhodaniens et il faut même un sauvetage in extremis de Cissokho pour éviter que Marchionni ne se présente seul face à Lloris (63e). A vingt minutes de la fin, Lisandro Lopez fait son entrée à la place de Michel Bastos pour apporter plus de soutien à Bafétimbi Gomis, qui a eu très peu de ballons à négocier. Malgré plusieurs tentatives en fin de match, notamment de Jean II Makoun et Lisandro, repoussées avec brio par Frey (87e et 89e), l'OL ne parvient pas à refaire son retard. Les Gones devront s'imposer lors de la dernière journée face à Debrecen et espérer un faux pas de leur adversaire du soir à Liverpool pour espérer finir en tête de leur poule.