Lyon ne lâche pas

  • A
  • A
Lyon ne lâche pas
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Lyon s'est imposé face à Grenoble (2-0) en ouverture de la 30e journée.

LIGUE 1 - Lyon s'est imposé face à Grenoble (2-0) en ouverture de la 30e journée.. Dernier du petit train des prétendants au podium final, Lyon abordait sa rencontre face à Grenoble, en ouverture de la 30e journée de Ligue 1 samedi, non sans une certaine pression. Face à un adversaire somme toute modeste mais auteur d'un nul (1-1) lors du match aller, les hommes de Claude Puel ont assuré les trois points de la victoire (2-0). Si ce derby de Rhône-Alpes revêtait a priori un intérêt moindre sur le papier, le contexte qui l'entourait en faisait une affiche des plus attendues depuis la reprogrammation à samedi de cette rencontre, initialement déplacée au vendredi, suite à une réclamation de Bordeaux en vue du quart de finale aller entre Gones et Girondins, à Gerland mardi. Une perspective qui pousse d'entrée de jeu, Claude Puel à ménager certains de ses cadres sur le banc comme Lisandro Lopez ou Miralem Pjanic. Bastos débloque la situation A domicile, fort de son statut face à la lanterne rouge du championnat, Lyon ne parvient pourtant pas à faire le beau jeu se contentant de quelques alertes sur le but grenoblois à l'occasion de coups de pied arrêtés. Maubleu, jeune gardien remplaçant côté isérois en l'absence de Le Crom, blessé, et Viviani, suspendu, s'applique et ses quelques maladresses ne profitent guère à des Lyonnais trop timides. A l'heure de regagner les vestiaires, les statistiques rendent un verdict sans appel : malgré dix tentatives de tirs, seules trois petites occasions sont à mettre au compte des Gones. Là où ils avaient échoué à apporter de la vitalité à leurs offensives en première période, les Lyonnais surprennent la défense grenobloise sur une accélération dès le retour des vestiaires. Maubleu a beau sortir le grand jeu en repoussant une frappe d'Ederson, le jeune Isérsois s'avoue impuissant sur la reprise croisée de Michel Bastos (49e, 1-0). Malgré quelques vaines tentatives de révolte, Grenoble ne parvient pas à refaire son retard et l'arbitrage n'est pas pour lui faciliter la tâche. Cesar, victime d'une manchette d'Ederson, se voit exclure d'un deuxième carton jaune pour contestation (76e). Sentant l'équipe lyonnaise toutefois fébrile, Grenoble tente crânement sa chance à l'image d'un tir avisé de Courtois qui ne trompe cependant pas Lloris (87e). L'occasion à ne pas manquer car la réponse de l'OL se veut cinglante sur une frappe en pleine lucarne de Delgado (90e, 2-0) qui scelle définitivement la victoire lyonnaise. Avec ce succès, les joueurs de Claude Puel remontent à la quatrième place provisoire avant les rencontres prévues dimanche.