Lyon n'a plus le droit à l'erreur

  • A
  • A
Lyon n'a plus le droit à l'erreur
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Opposé à Grenoble samedi, Lyon ne doit pas se manquer.

LIGUE 1 - Opposé à Grenoble samedi, Lyon ne doit pas se manquer. La Ligue de football professionnel a tranché. Décalée initialement à vendredi soir pour permettre aux Rhodaniens de préparer au mieux leur quart de finale de Ligue des Champions prévu mardi, la rencontre Lyon-Grenoble comptant pour la 30e journée de Ligue 1 a finalement été fixée à samedi après-midi. Malgré les multiples recours des dirigeants lyonnais, la LFP, qui n'avait pas prévu que le futur adversaire de l'OL soit Bordeaux, a ainsi répondu favorablement à la demande des Girondins, qui, alors qu'ils disputent la finale de la Coupe de la Ligue face à l'OM samedi soir, souhaitaient avoir le même nombre de jours de récupération que leurs futurs adversaires. Les Gones doivent désormais faire abstraction du contexte pour se concentrer sur ce match face à la lanterne rouge qui ne s'annonce pas forcément facile. Accrochés à l'aller au Stade des Alpes (1-1), les hommes de Claude Puel restent sur trois matches sans victoire en Ligue 1 (deux nuls, une défaite) et ont rétrogradé à la sixième place, à cinq longueurs du leader bordelais. Grenoble y croit L'entraîneur lyonnais attend un sursaut de ses joueurs afin de se relancer en championnat et d'aborder au mieux le quart de finale européen face à Bordeaux, comme il l'a expliqué sur le site du club : "Ce match contre Grenoble est important pour nous. Cette équipe a toujours réalisé de bons matchs. Les adversaires de Grenoble ont du s'employer pour obtenir un résultat. Il faudra être présent. On doit gagner. Je suis dans les mêmes dispositions qu'avant la rencontre à Marseille (perdu 1-2). Nous avons un calendrier difficile, donc difficile pour aller chercher ce que l'on doit aller chercher. Le groupe est passé à autre chose. Il y a de l'envie". Avec une seule défaite concédée lors de leurs quatre derniers matches (une victoire, deux nuls), les Isérois, agacés par les tergiversations de la LFP, espèrent de leur côté poursuivre sur leur lancée comme l'explique le défenseur serbe Milivoje Vitakic sur le site internet du GF 38 : "Il faudrait refaire le coup de l'aller. Mais d'abord être solide derrière. Ensuite, on a la capacité de se créer des occasions à Gerland, qu'on essayera de mettre au fond ". Lyon est prévenu, le club isérois est prêt à jouer le coup à fond et n'a plus rien à perdre.