Lyon, les exemples à suivre

  • A
  • A
Lyon, les exemples à suivre
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon va tenter de rejoindre le PSG et Monaco dans la légende.

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon va tenter de rejoindre le PSG et Monaco dans la légende. Avant de disputer son huitième de finale retour de Ligue des champions, ce mercredi soir à Bernabeu, Lyon peut avoir un sérieux motif d'espoir. En effet, le Real n'a jamais réussi à éliminer un club français en Coupe d'Europe en matches aller-retour. Si le Stade de Reims s'est incliné deux fois en finale de la Coupe des clubs champions face au Real (en 1956, 4-3 et en 1959, 2-0), le PSG, à deux reprises, puis Monaco ont réussi à sortir le Real. 1992-93 et 93-94 Le PSG sur son nuage C'est peut-être le plus grand match de l'histoire du PSG. Battus 3-1 à l'aller, en quarts de finale aller de la Coupe UEFA 1992-93, les joueurs d'Artur Jorge renversent le Real de Michel et Butragueno au retour (4-1) à l'issue d'un scénario mémorable. Le PSG ouvre le score sur une tête de George Weah sur corner, peu après la demi-heure de jeu. À moins de dix minutes de la fin, David Ginola inscrit un but d'anthologie : Valdo trouve Weah aux abords de la surface, le Libérien lève le ballon pour Bravo qui, de la tête, remet pour Ginola qui, lancé, expédie le ballon dans la lucarne de Buyo. Alors que Valdo croit avoir assuré la qualification du club parisien sur un contre (89e), Zamorano remet les deux équipes à égalité dans le temps supplémentaire. Deux minutes plus tard, Kombouaré jaillit et gagne son surnom de "Casque d'Or". Mémorable. Toujours en quarts de finale, mais cette fois, en Coupe des vainqueurs de coupes, le PSG réitère sa performance de la saison précédente en mars 1994 en s'imposant à Madrid - la seule fois dans l'histoire du foot français - lors du match aller (1-0, but de Weah) avant de tenir le résultat nul au retour, grâce à Ricardo (1-1). PSG-Real 1992-93 : 2003-2004 Monaco sur la voie royale Particulièrement malmenée lors du match aller de ces quarts de finale de la Ligue des champions (4-1 à sept minutes de la fin), l'AS Monaco parvient à réduire le score grâce à un but de l'ancien Madrilène Fernando Morientes (83e). Ce but va peser lourd au match retour. C'est pourtant le Real qui ouvre le score sur une magnifique action collective conclue par Raul (35e). Mais Ludovic Giuly parvient à égaliser peu avant la pause et à relancer la machine monégasque d'une magnifique reprise de volée (45e+1). Au retour des vestiaires, l'ASM reste sur sa dynamique et Morientes, toujours lui, donne l'avantage au club de la principauté d'une tête lobée. Moins de ving minutes plus tard, Giuly envoie le Real au tapis d'une superbe Madjer et qualifie Monaco pour les demi-finales. Monaco-Real 2003-2004 1re partie :Monaco-Real 2003-2004 2e partie : Lyon, qui n'a pas encore réussi à se débarrasser d'un "gros" en matches aller-retour en Ligue des champions, a, lui aussi, l'obligation de sortir un match de très haute facture pour rejoindre le PSG et Monaco dans l'histoire du foot français en tant que tombeurs du Real Madrid.