Lyon, l'été en pente douce

  • A
  • A
Lyon, l'été en pente douce
Partagez sur :

Loin de son activité des intersaisons précédentes, l'Olympique lyonnais est on ne peut plus calme jusque-là sur le marché des transferts. Si Jean-Michel Aulas a expliqué qu'il s'agissait de réduire la voilure, aucune arrivée, hormis celle de Rémi Garde sur le banc, n'a encore été enregistrée. Actuellement en stage en Autriche, l'OL devrait beaucoup miser sur ses jeunes la saison prochaine.

Loin de son activité des intersaisons précédentes, l'Olympique lyonnais est on ne peut plus calme jusque-là sur le marché des transferts. Si Jean-Michel Aulas a expliqué qu'il s'agissait de réduire la voilure, aucune arrivée, hormis celle de Rémi Garde sur le banc, n'a encore été enregistrée. Actuellement en stage en Autriche, l'OL devrait beaucoup miser sur ses jeunes la saison prochaine. Lyon débute une nouvelle ère. Après plusieurs étés passés à jouer le premier rôle sur le marché des transferts dans l'Hexagone, le club cher à Jean-Michel Aulas a changé de cap. Alors que certains de ses concurrents comme Lille, le PSG et Marseille ont déjà mis la main à la poche pour se renforcer, l'OL est pour l'instant resté muet. Seule l'arrivée de Rémi Garde en remplacement de Claude Puel sur le banc a été rendue officielle, mais côté joueurs c'est le calme plat. Il faut dire que l'Olympique Lyonnais a décidé, par la voix de son président Jean-Michel Aulas, de changer quelque peu son fonctionnement. "On a vécu un peu au-dessus de nos moyens, avouait début juin JMA sur l'antenne d'OLTV. Désormais, il faut raisonner sur trois ans avec la perspective du stade..." Cette future grand enceinte, le stade des Lumières, censée être prête pour l'Euro 2016, a un coût et le club rhodanien doit s'en accommoder. D'où une révision du plan financier d'autant plus que les résultats sportifs ne sont plus ce qu'ils étaient dans la capitale des Gaules. "Le club a souffert, concédait encore Aulas. [...] En terminant à la 3e place, nous avons préservé l'essentiel. Pour la 12e saison de rang nous serons en Ligue des champions comme le Real, MU et Arsenal. [...] Sur la durée, le bilan est correct mais les objectifs ne sont pas atteints pour cet exercice..." Des rumeurs mais rien de plus Ce n'est donc pas cet été que l'OL va dépenser sans compter. Fini le temps des coups de folie, comme lors de cette intersaison 2009 quand le club avait dépensé 72 millions d'euros sur le marché des transferts. A l'époque, Lisandro, Gomis, Cissokho et Bastos avaient rejoint le Rhône. Cet été, alors que l'équipe a repris le chemin de l'entraînement depuis une semaine, la principale recrue de Lyon pourrait bien être son centre de formation puisque les jeunes Pied, Grenier, Lacazette, Belfodil et consorts seront appelés à jouer davantage en équipe première. Par obligation, Lyon va donc donner quelques-unes des clés de l'équipe à ses jeunes pousses, mais pas seulement. Dans l'encadrement du club, tout le monde espère que Yoann Gourcuff, recruté à hauteur de 22 millions dernier en août dernier, va enfin retrouver de sa superbe. Et puis, quand même, certaines rumeurs circulent, faisant état de possibles arrivées, comme celles de Plasil, de Britos, le défenseur uruguayen de Bologne, ou encore de Matuidi. Mais rien pour le moment n'est encore venu perturber la quiétude du groupe actuellement en stage en Autriche.