Lyon est resté muet

  • A
  • A
Lyon est resté muet
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Tenu en échec par Monaco (0-0), Lyon ne prend pas un départ idéal.

LIGUE 1 - Tenu en échec par Monaco (0-0), Lyon ne prend pas un départ idéal. Lyon n'est pas totalement prêt à en découdre. A l'instar du champion marseillais surpris à domicile par Caen (2-1), les Gones n'ont pas offert leur meilleur visage, s'en tirant malgré tout avec un point qui a le mérite de ne pas immiscer le doute dans l'esprit des troupes de Claude Puel. Ces dernières auront tout loisir de rectifier ce démarrage en douceur lors des 37 journées restantes. Impatient de voir son équipe réaliser ses premiers pas en Championnat après six matches de préparation aux fortunes diverses (2 victoires, 2 nuls, 2 défaites), le public de Gerland n'aura pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Les joueurs de l'OL n'ont jamais paru en mesure de prendre le meilleur sur des représentants du Rocher plus saignants et sur leurs quelques situations intéressantes, les Lyonnais auront buté sur un Ruffier bien parti pour confirmer son excellente saison passée. Lloris et Ruffier assurent le spectacle Promu capitaine du navire monégasque, celui qui avait rejoint l'équipe de France en plein marasme en Afrique du Sud n'a pas déçu. Ederson (27e) et surtout Michel Bastos (66e) peuvent en attester, eux qui ont vu leur tentative stoppée par un dernier rempart visiteur qui ne devrait pas manquer de s'inviter régulièrement chez les Bleus en cas de répétition de pareille partition. En équipe de France, le numéro 16 de l'ASM ne devrait pas manquer de croiser Lloris, déjà décisif à l'occasion de ce premier rendez-vous de la saison. "Mon collègue Hugo Lloris a fait un bon match", reconnaissait Ruffier devant les caméras de Foot+ au terme d'une rencontre durant laquelle l'ancien pensionnaire de l'OGC Nice aura multiplié les exploits. Acrobatique sur sa ligne, le malheureux portier des Bleus en Afrique du Sud aura dégoûté les canonniers de la Principauté, claquant avec brio les têtes de Park (18e), Muratori (19e) et Aubameyang (72e). Privé de match amical en Norvège comme l'ensemble des mondialistes, Lloris retrouvera à coup sûr le maillot estampillé du coq à la rentrée.