Lyon entrevoit les Lumières

  • A
  • A
Lyon entrevoit les Lumières
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'OL a déposé le dossier de son "stade des Lumières" : 5.200 pages de documents !

"Je suis un entrepreneur qui a un projet industriel dont le club et la région ont un besoin impérieux." Jean-Michel Aulas ne manque ni d'une certaine franchise ni d'une bonne dose d'ambition. Dans Le Progrès, le président de l'OL revient sur le dépôt, le 18 janvier dernier, du permis et des dossiers règlementaires relatifs au grand stade, ou OL Land, ou Stade des Lumières, comme l'a surnommé le maire de Lyon, Gérard Collomb. Et Jean-Michel Aulas a "mis le paquet" pour que le dossier avance vite.

Au total, ce sont 5.200 pages de documents qui ont été déposées devant la mairie de Décines, commune de 25.000 habitants de l'agglomération lyonnaise. "Le projet est bien lancé, nous avons déjà investi plus de 10 millions d’euros et 70 personnes travaillent sur ce dossier à la base de vie installée à côté de notre siège", explique le président lyonnais dans les colonnes du Progrès. "Nous espérons obtenir le permis de construire d’ici le 1er septembre." Pour financer ce stade nouvelle génération, l'OL doit rassembler 450 millions d'investissements privés. Et les rassemblera, selon "JMA".

Des contacts établis pour le "naming"

Pour soutenir le projet au niveau financier, l'OL devrait avoir recours au "naming", qui consiste à donner au stade le nom d'une entreprise, comme cela se fait systématiquement aux Etats-Unis et de plus en plus en Europe. "Le naming est programmé pour être au moins au niveau d’Arsenal et de Munich (150 millions sur 15 ans ndlr). Nous avons des contacts aussi bien en France qu’aux Etats-Unis, en Asie et dans les pays émergents. Quant à la billetterie, on espère la doubler dès la première année par rapport à Gerland, puis la tripler sous cinq ans." Conséquence directe d'un meilleur accueil des spectateurs, les prix pratiqués dans ce "Stade des Lumières" devraient être bien plus élevés qu'à Gerland.

Mais le "dossier dans le dossier" actuellement le plus chaud concerne le texte de loi qui pourrait permettre de border le projet de l'OL, "comme il y en a eu pour les Jeux olympiques d'Albertville et la Coupe du monde 1998". Comme d'autres villes qui doivent rénover ou construire un nouveau stade pour l'Euro 2016 - Marseille, Nice,... -, Lyon espère bénéficier des dispositions d'une loi sur l'intérêt général d'un projet privé. Cela permettrait d'accélérer les différentes démarches liées aux autorisations de construction et d'exploitation. Et quand on est un "entrepreneur", on aime que ça aille vite...