Lyon en spectateur

  • A
  • A
Lyon en spectateur
Partagez sur :

Les hommes de Rémi Garde ont trop subi mardi soir à Santiago-Bernabeu pour pouvoir contrarier la puissance madrilène. Le Real s'est imposé 4-0 devant l'Olympique Lyonnais à l'occasion de la 3e journée de la Ligue des champions. De son côté, Lille a aussi connu la défaite, à domicile, devant l'Inter Milan (0-1).

Les hommes de Rémi Garde ont trop subi mardi soir à Santiago-Bernabeu pour pouvoir contrarier la puissance madrilène. Le Real s'est imposé 4-0 devant l'Olympique Lyonnais à l'occasion de la 3e journée de la Ligue des champions. De son côté, Lille a aussi connu la défaite, à domicile, devant l'Inter Milan (0-1). La série continue. Face au Real de José Mourinho, l'Olympique Lyonnais n'y arrive pas. Eliminés par l'entraîneur portugais et ses protégés la saison dernière, les Gones ont subi une deuxième défaite de rang au Santiago-Bernabeu. Battu 3-0 en mars dernier lors du huitième de finale retour de la plus prestigieuse des coupes d'Europe (1-1 à Gerland), l'OL en a pris quatre ce mardi à l'occasion de la 3e journée de la phase de poules. Si le Special One ne réussit pas au club de Jean-Michel Aulas, invaincu donc avec le Real en trois rencontres, Karim Benzema prend également des habitudes déplaisantes pour son ancienne maison, l'attaquant français ayant inscrit un troisième but consécutif en autant de rencontres disputées face aux Lyonnais, sans oublier sa passe décisive sur le but du break. A mi-parcours de la phase de poules, et à deux semaines d'accueillir leur hôte du soir, Lloris et ses camarades jouent clairement la deuxième place du groupe. Une course qu'ils disputeront face à l'Ajax Amsterdam. Les Néerlandais comptent autant de points (4) que leurs adversaires français suite au succès obtenu à Zagreb face au Dynamo (0-2). Benzema a encore fait des misères à son club formateur mais Cristiano Ronaldo est le Madrilène que l'on voit le plus dans cette première période. Critiqué récemment pour son manque d'altruisme sous le maillot national, le Portugais n'oublie pas ses coéquipiers de la Maison Blanche. Il la joue toutefois perso pour la première occasion des Espagnols, sa frappe des 20 mètres obligeant Lloris à se détendre (6e). Il est ensuite plus maladroit sur cette tentative de demi-volée, alerté par Khedira (8e). La plus lourde défaite Briand, lui, fait passer un petit vent de frayeur dans les travées de l'enceinte madrilène sur une tête plongeante, de peu à côté du cadre de Casillas qui semblait battu (9e). Une mini-parenthèse dans cette domination sans partage des Madrilènes. Ronaldo pousse ensuite Lovren à la panique, la passe en retrait du Croate étant détournée par Lloris en corner. CR 7 se trouve enfin décisif, ou presque, à l'origine de l'ouverture du score. Après un coup du sombrero et un une deux avec Benzema, Ronaldo voit sa reprise de volée déviée pour un nouveau coup de pied de coin. Le Portugais s'en charge et le Français reprend au deuxième poteau (1-0, 19e). Ronaldo, toujours lui, gâche peu de temps après une belle occasion sur un service de Marcelo (23e). La fin du premier acte est marquée par deux buts justement refusés dans chaque camp : Gomis (28e) et Benzema (40e). Au retour des vestiaires, les Lyonnais cèdent rapidement devant Khedira (2-0, 47e), parfaitement servi par l'attaquant français qui avait profité de la glissade de Koné pour fixer Lloris en tête à tête. Le gardien des Bleus offre, sur une faute de main, le 3-0 pour Özil (55e) et Sergio Ramos conclut le festival. Sur un corner, Lovren et Dabo ne peuvent maîtriser le seul défenseur qui bat de près Lloris (4-0, 81e). Avec cette défaite, la plus large de son histoire en Ligue des champions, la formation de Rémi Garde a dit adieu à la première place, sauf cataclysme. Les Lyonnais comptent cinq longueurs de retard au classement sur le Real et le Lyon-Ajax de la 5e journée devrait donc décider du deuxième ticket pour les huitièmes de finale. Avant cela, les Gones ont un affront à laver le 2 novembre à Gerland. Après ce que l'on a vu mardi, la mission sera délicate.