Lyon en bon élève

  • A
  • A
Lyon en bon élève
Partagez sur :

Même s'ils n'ont pas manqué d'occasions pour faire la différence, mercredi soir sur la pelouse d'Amsterdam, les Lyonnais n'ont pas ramené un mauvais point face à l'Ajax (0-0), pour le compte de la première journée de la Ligue des champions. Devant des Néerlandais très remuants, les joueurs de Garde ont montré de la discipline pour bien défendre et ce n'était pas la chose la plus facile.

Même s'ils n'ont pas manqué d'occasions pour faire la différence, mercredi soir sur la pelouse d'Amsterdam, les Lyonnais n'ont pas ramené un mauvais point face à l'Ajax (0-0), pour le compte de la première journée de la Ligue des champions. Devant des Néerlandais très remuants, les joueurs de Garde ont montré de la discipline pour bien défendre et ce n'était pas la chose la plus facile. Bien défendre avant de penser à prendre l'air. Les Lyonnais n'ont pas trop eu le choix devant une équipe de l'Ajax très remuante, pour leur entrée dans la Ligue des champions 2011-2012. On a beau souligner que le club d'Amsterdam perd régulièrement ses meilleurs éléments chaque saison depuis deux bonnes décennies, son buteur Luis Suarez par exemple parti en janvier dernier à Liverpool, le style ne change pas beaucoup. De la vitesse, des prises d'intervalles incessantes, une généreuse utilisation des centres, le jeu de l'institution néerlandaise oblige l'adversaire à la plus grande vigilance. Et les joueurs de l'OL ont affiché de la discipline, sans toutefois frôlé l'excellence. Il est difficile en effet d'éviter de légères baisses de concentration qui auraient dû permettre aux hommes du duo Frank De Boer-Dennis Bergkamp de tromper Lloris. Sulejmani regrettera un petit moment sa tête plongeante à bout portant hors du cadre après un excellent travail de Sightorsson (37e), et son duel perdu devant Loris en seconde période (77e). L'ex-gardien de Nice s'est une nouvelle fois montré impeccable quand sa défense le laissa trop seul, comme sur cette main opposée qui privait Eriksen d'un joli but, dont le tir du pied gauche partait vers la lucarne (64e). Premier 0-0 de la saison Des Lyonnais heureux sur ces coups ? Oui et l'on peut même rajouter un corner repris de la tête au 1er poteau par Boerrigter, dès la 5e minute, qui termina sur le filet extérieur de Lloris. Oui les coéquipiers de Réveillère ont failli trébucher mais les Amstellodamois peuvent en dire autant. Dans un rôle jamais évident à camper, celui de l'attaquant isolé, Gomis est passé près de voir ses efforts récompensés. Tout d'abord quand l'ex-Stéphanois fut le dernier maillon d'un modèle de contre initié par Briand et relayé par Bastos, sa reprise ne trouvant pas les filets (17e). Et de nouveau en bonne position, sur un service de Briand, dans la surface avant de trop croiser sa frappe (23e). L'OL, un peu plus frais que son adversaire en fin de rencontre, frôlait la victoire sur une tentative de Grenier, préféré à Pied au coup d'envoi par rapport au succès à Dijon (1-2), passant à quelques centimètres de la mire (86e) et sur cette action ou Briand puis Bastos, souvent dans les bons coups ce mercredi, butaient sur Van der Wiel et Vermeer (87e). "On a connu tous les sentiments ce soir. D'abord content d'être rentré à la mi-temps avec nos cages inviolées, puis quelques regrets à la fin de la rencontre. C'était un vrai match de Ligue des Champions et on est quand même satisfait du match nul", confiait Lloris devant les caméras de Canal +. On ne saura que plus tard si ce 0-0 est un bon résultat mais c'était une première pour l'OL cette saison. Lors des sept matches officiels disputés par les Gones cette saison, à chaque fois les deux équipes ont marqué au moins un but. Une fin de série qui ne doit finalement pas déplaire à l'OL avant de retrouver l'OM dimanche soir à Gerland.