Lyon défie les Galactiques

  • A
  • A
Lyon défie les Galactiques
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OL accueille le Real Madrid en huitièmes de finale aller.

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OL accueille le Real Madrid mardi en huitièmes de finale aller. C'est un sacré défi qui attend l'Olympique Lyonnais en Ligue des Champions. Pour la septième année consécutive à ce stade de la plus prestigieuse des coupes d'Europe, les Gones ont en effet la lourde tâche d'accueillir, mardi soir à l'occasion du match aller, le Real Madrid et sa pléiade de stars, dont l'ancienne idole du Stade Gerland, Karim Benzema. Plutôt décevant depuis le début de la saison - éliminé des deux coupes nationales, l'OL pointe à la quatrième place en L1 à huit points du leader bordelais, le club rhodanien peut toutefois se prévaloir d'un bilant très positif face aux Galactiques, ces dernières années en Ligue des Champions. Les Lyonnais restent en effet sur deux succès historiques face au Real Madrid, dans son antre de Gerland. C'était en phase de poules lors des saisons 2005-2006 (3-0) et 2006-2007 (2-0). A Santiago Bernabeu, l'OL était parvenu à accrocher le nul à deux reprises (1-1 et 2-2). Lisandro et Delgado, le duo de choc Mais les Gones, alors entraînés par Gérard Houiller, affichaient un visage bien plus séduisant que la formation dirigée aujourd'hui par Claude Puel qui ne semble toujours pas avoir trouvé la bonne formule malgré l'effort fourni cet été sur le marché des transferts (Lisandro Lopez, Michel Bastos, Bafétimbi Gomis, Aly Cissokho). Difficile vainqueur de Lens (1-0), samedi lors de la 24e journée de championnat, Lyon devra afficher un visage beaucoup plus conquérant pour espérer rivaliser avec Cristiano Ronaldo, Kaka et consorts. Laissés sur le banc en début de match face au Sang et Or, les deux Argentins Lisandro Lopez et Cesar Delgado, respectivement passeur décisif et auteur du but de la victoire, devraient être titulaires. Du côté de la Maison Blanche, la victoire face à la lanterne rouge Xerez obtenue samedi (3-0), mais surtout la première défaite du leader barcelonais face à l'Atletico Madrid (1-2), ont dû redonner le sourire aux Merengue qui ne sont plus qu'à deux longueurs de leurs rivaux catalans en tête du classement de la Liga.