Lyon avance à reculons

  • A
  • A
Lyon avance à reculons
Partagez sur :

Pour son troisième match de préparation, l'OL ne s'est pas vraiment rassuré en concédant un résultat nul contre Hanovre (0-0). Privé de Gourcuff, Ederson et Pjanic dans l'entrejeu, Rémi Garde avait tout de même quelques atouts offensifs à sa disposition mais ni Gomis ni Lisandro n'ont su forcer le verrou allemand. Et offrir aux Gones leur premier succès estival.

Pour son troisième match de préparation, l'OL ne s'est pas vraiment rassuré en concédant un résultat nul contre Hanovre (0-0). Privé de Gourcuff, Ederson et Pjanic dans l'entrejeu, Rémi Garde avait tout de même quelques atouts offensifs à sa disposition mais ni Gomis ni Lisandro n'ont su forcer le verrou allemand. Et offrir aux Gones leur premier succès estival. Ce n'est pas encore ça pour l'OL. Battu par Salzbourg et Genk depuis le début de sa préparation estivale, Lyon espérait que son troisième match amical contre Hanovre serait le bon et qu'il offrirait à Rémi Garde quelques solides repères à deux semaines du début de la saison. Défensivement, c'est en partie le cas puisque la charnière Cris-Mensah, si elle a parfois été chahutée - surtout du côté de l'international ghanéen -, s'est montrée suffisamment compacte pour préserver inviolé le but de Lloris. Une première dans cette avant-saison. Il y a du mieux, donc, mais les progrès sont minimes. Gomis mange la feuille Surtout offensivement, un domaine dans lequel les Lyonnais ont montré quelques limites. Privé de nombreux joueurs dans l'entrejeu, notamment Gourcuff (cheville), Ederson (genou) et Pjanic (quadriceps), l'entraîneur rhodanien a dû recomposer un milieu de terrain avec les moyens du bord dans un onze positionné en 4-4-2. Gonalons et Kallstrom ont ainsi pris place dans l'axe, Briand et Bastos occupant eux les côtés. Un quatuor qui était chargé de servir dans les meilleures dispositions Lisandro et Gomis, les deux attaquants. Pas vraiment une réussite, les latéraux Réveillère et Cissokho n'ayant, il est vrai, pas non plus énormément participé. Même s'ils ont été dominateurs en première période, les Gones ont été les plus en danger sur deux occasions de Rausch (29e) et Stindl (40e) qui ont permis à Lloris de s'illustrer. Plus en jambes que Lisandro, remplacé par Pied juste après l'heure de jeu, Gomis a lui aussi été tout proche de marquer à deux reprises (42e, 59e) avant de céder sa place à Novillo, mais l'attaquant français a fait preuve de maladresse. A court de forme, les Lyonnais ont ensuite laissé la possession aux joueurs de Hanovre, guère plus inspirés. Et les multiples changements opérés par Rémi Garde n'ont rien changé, à part offrir à Pied une dernière occasion d'ouvrir le score (87e). Prochain rendez-vous pour l'OL: dans trois jours face au Shakhtar Donetsk.