Luis en mission en Israël

  • A
  • A
Luis en mission en Israël
@ Maxppp
Partagez sur :

FOOTBALL - Luis Fernandez aborde sa fonction de sélectionneur d'Israël avec ambition.

FOOTBALL - Luis Fernandez aborde sa fonction de sélectionneur d'Israël avec ambition. Traditionnel "pompier de service" de clubs en difficulté, Luis Fernandez a accepté, à la fin du mois dernier, un nouveau poste : celui de sélectionneur national, en Israël. "Ça devenait fatigant de faire pompier, a-t-il reconnu dans Europe 1 Foot, lundi soir. J'aurais préféré entraîner un club en France mais commencer la saison avec. J'ai eu deux-trois contacts pour des sélections, j'avais rencontré le ministre du Maroc et reçu quelques coups de fil pour la sélection du Mali. Puis la sélection d'Israël s'est présenté et j'ai donné suite. Entraîner une sélection, c'est totalement différent qu'avoir un club. C'est une autre mission." Et cette autre mission pour Luis, ce sera de qualifier l'équipe pour la première fois pour une grande compétition internationale. "Ça fait quarante ans qu'ils essaient de se qualifier pour un Championnat d'Europe ou une Coupe du monde. Il ne leur a pas manqué grand chose lors de la dernière campagne. Une défaite face à la Lettonie (0-1, le 5 septembre 2009 ndlr) leur a coûté cher, ils ont tenu tête à la Grèce, à la Suisse. Ils ont réussi de bons matches. J'ai eu l'occasion de découvrir ce football quand j'étais au Betar Jérusalem (de novembre 2005 à 2006). Il y a un potentiel, il faut essayer de le bonifier. Il y a de bonnes équipes de jeunes. C'est un challenge dans lequel je vais me lancer et on va essayer d'aller au bout de qualifier cette équipe pour l'Euro en Ukraine et en Pologne." Pour réussir sa mission, Luis va devoir parcourir l'Europe, la moitié des internationaux évoluant en Europe et l'autre moitié dans le championnat israélien. "Le Maccabi Haïfa a fait un joli parcours en Ligue des champions, face à la Juve et à Bordeaux, comme l'Hapoël Tel Aviv en Europa League. Dans la sélection, il y a le leader Yossi Benayoun, qui joue à Liverpool, Dudu Aouate, le gardien de Majorque, Roberto Colautti, à Monchengladbach, deux joueurs à Lökeren, en Belgique..." Dans son groupe de qualifications, Israël sera opposé à la Croatie, la Grèce, la Lettonie, la Géorgie et Malte. "La Croatie est le favori logique de ce groupe, la Grèce est à la recherche d'une nouvelle génération... Le but est de bien commencer, on débute par Malte à la maison, puis la Géorgie en déplacement, la Croatie à domicile et le déplacement en Grèce." Pour jouer la qualification, Luis espère que ses joueurs sauront forcer leur nature. "Le football israélien est un football latin, les joueurs n'y croient pas toujours assez... Ils ne mettent parfois pas l'agressivité nécessaire. Il faudrait un peu plus d'audace, d'enthousiasme et la volonté d'y croire." Nul doute que, dans ce domaine, Luis Fernandez saura leur apporter l'envie qui le caractérisait, tant sur le terrain que sur les bancs où il est passé.