Lucho souffle le froid

  • A
  • A
Lucho souffle le froid
Partagez sur :

Annoncé partant depuis le début de saison, Lucho Gonzalez pourrait rester à l'Olympique de Marseille quelques mois de plus, selon des informations de La Provence. Son transfert vers l'Olympiakos, qui le piste depuis plusieurs semaines, a pris du plomb dans l'aile depuis que le président du club grec a confié à un proche du dossier ses réticences sur le profil du milieu argentin.

Annoncé partant depuis le début de saison, Lucho Gonzalez pourrait rester à l'Olympique de Marseille quelques mois de plus, selon des informations de La Provence. Son transfert vers l'Olympiakos, qui le piste depuis plusieurs semaines, a pris du plomb dans l'aile depuis que le président du club grec a confié à un proche du dossier ses réticences sur le profil du milieu argentin. Que faire de Lucho Gonzalez ? Ce qui devait être la principale valeur ajoutée de l'Olympique de Marseille version Deschamps - une cote en partie confirmée lors de sa première saison - s'est transformée en véritable boulet pour des dirigeants phocéens qui ne savent plus quoi faire de leur meneur argentin. Après avoir longtemps hésité à le conserver dans leur effectif, Didier Deschamps et son staff ont décidé de ne plus le retenir, déçus par les prestations insuffisantes du Comandante. Mais aujourd'hui, alors que la porte est clairement ouverte, personne ne se bouscule au portillon pour engager un joueur dont le prix et le niveau de jeu freinent les desiderata. Dernier club en date qui courtisait Lucho depuis plusieurs semaines, l'Olympiakos semble avoir fait volte face, rebuté par l'attitude générale et la valeur marchande de l'ancien joueur de Porto. Une source proche du dossier aurait ainsi confié à La Provence que la piste se serait considérablement refroidie. "Le président (Evangelos Marinakis, ndlr) cherche d'abord un milieu offensif vif, capable d'évoluer dans les couloirs. Lucho est trop nonchalant", a expliqué cet informateur au quotidien régional. Son salaire estimé à deux millions d'euros annuels aurait également convaincu les dirigeants grecs de se pencher sur un autre joueur beaucoup plus abordable pour leur budget. Pas tout à fait au goût de l'Olympiakos, trop cher pour Arsenal, quel pourrait être le nouveau point de chute de l'international argentin ? La Fiorentina, peut-être. La Viola, qui pensait que le leader du championnat hellène avait pris beaucoup d'avance sur ce transfert, avait volontairement mis les clignotants sur cette affaire. Mais les rebondissements des dernières heures pourraient redonner des idées aux dirigeants gigliati, qui cherchent un meneur de jeu d'envergure. De là à fermer les yeux sur les émoluments de Lucho ? Une offre d'environ cinq millions d'euros devrait en tout cas suffire à satisfaire l'OM pour un joueur qui souhaite "jouer dans un championnat meilleur que la Ligue 1" et dont le contrat court jusqu'en juin 2013.