Lucho brouille les pistes

  • A
  • A
Lucho brouille les pistes
Partagez sur :

Sur le départ, du moins si le club y trouve son compte financièrement, Lucho a illuminé le jeu marseillais lors de la première journée de Ligue 1, samedi soir devant Sochaux (2-2). L'Argentin, titularisé par Didier Deschamps, s'est montré précieux et a même trouvé le chemin des filets d'une somptueuse reprise de volée. De quoi faire réfléchir les dirigeants olympiens ?

Sur le départ, du moins si le club y trouve son compte financièrement, Lucho a illuminé le jeu marseillais lors de la première journée de Ligue 1, samedi soir devant Sochaux (2-2). L'Argentin, titularisé par Didier Deschamps, s'est montré précieux et a même trouvé le chemin des filets d'une somptueuse reprise de volée. De quoi faire réfléchir les dirigeants olympiens ? Le départ de Lucho, c'est un peu devenu le feuilleton de l'été à Marseille. Arrivé sur la Canebière voilà deux étés, l'Argentin, à qui il reste encore deux années de contrat, a depuis un moment déjà exprimé ses velléités de départ et les dirigeants marseillais ne s'y sont pas opposés. Mais, pour avoir déboursé 18 millions d'euros (+ 2 millions de primes liés à la qualification en Ligue des Champions) au moment de l'arracher des griffes du FC Porto, l'OM, qui avait d'abord fixé une deadline au 15 juillet, n'entend pas brader son meneur de jeu. Et, à trois semaines de la clôture du mercato, après que les pistes Malaga et Roma se soient successivement refroidies, le Sud-Américain est toujours olympien. Pour la première de la saison en Ligue 1, samedi soir contre Sochaux, Didier Deschamps avait même décidé de le titulariser. Un choix judicieux puisque Lucho, pour qui la saison dernière ne fut pas à la hauteur des attentes, a été le meilleur joueur sur la pelouse. Clairvoyant pour distribuer le jeu, auteur du but égalisateur d'une magnifique reprise de volée, l'Argentin a sans doute évité la défaite aux siens. Et, peut-être, fait davantage réfléchir ses dirigeants quant à son avenir proche. Décidé à récupérer un minimum de 10 millions d'euros contre son ancienne recrue phare, l'état-major marseillais pourrait-il finalement vouloir la conserver ? Deschamps: "Je n'en parlerai plus..." Samedi soir, interrogé sur la bonne performance de son joueur, Didier Deschamps est resté assez mystérieux sur le sujet. "A l'image de l'équipe, il a montré de bonnes qualités techniques tout au long du match. Je savais ce qu'il était capable de faire, mais on ne va pas encore parler de ce cas-là. Je n'en parlerai plus sauf s'il y a quelque chose qui change." On le sait, l'arrivée de l'avant-centre souhaité par «DD» est liée à une entrée d'argent conséquente que seule la vente de Lucho pourrait permettre. Mais avec Loïc Rémy et André-Pierre Gignac, recrutés pour 30 millions d'euros l'an dernier, l'OM ne possèderait-il pas déjà ce qu'il lui faut en attaque ? Si le staff olympien venait à reconsidérer l'éventualité d'un départ de l'Argentin, alors le comportement de ce dernier pèserait sans doute dans la balance. A l'heure actuelle, Lucho souhaite toujours quitter Marseille. Les dirigeants devraient dans ce cas de figure trouver les arguments pour le convaincre de prolonger l'aventure chez les vice-champions de France. Lucho à l'OM, qui sait si la série ne se poursuivra pas une saison de plus...