Lucas: "Arrêtez de parler à la place de Laure !"

  • A
  • A
Lucas: "Arrêtez de parler à la place de Laure !"
Partagez sur :

Retrouvez ce mercredi la deuxième chronique de Philippe Lucas. Une chronique, cette fois, entièrement dédiée à son sport de prédilection, la natation. L'actuel entraîneur de Federica Pellegrini y évoque le possible retour à la compétition de son ancienne protégée, Laure Manaudou. Il s'attarde également sur le frère de cette dernière, Florent, qu'il voit comme un futur très bon, mais aussi sur Frédérick Bousquet, la Fédération et Alain Bernard.

Retrouvez ce mercredi la deuxième chronique de Philippe Lucas. Une chronique, cette fois, entièrement dédiée à son sport de prédilection, la natation. L'actuel entraîneur de Federica Pellegrini y évoque le possible retour à la compétition de son ancienne protégée, Laure Manaudou. Il s'attarde également sur le frère de cette dernière, Florent, qu'il voit comme un futur très bon, mais aussi sur Frédérick Bousquet, la Fédération et Alain Bernard. Comme un poisson dans l'eau, Philippe Lucas consacre sa deuxième chronique à l'actualité de la natation. Forcément, il a des choses à dire et ne se prive pas pour le faire savoir. Entre le retour à la compétition de Laure Manaudou et le conflit larvé entre Frédérick Bousquet et la Fédération française de natation (FFN), en passant par l'émergence de Florent Manaudou, le jeune frère de Laure, l'entraîneur de Federica Pellegrini livre un point de vue critique sur son sport de prédilection. "Florent Manaudou, c'est un nageur d'avenir" Voilà peut-être le futur crack des bassins. Et il porte un nom déjà connu dans le monde entier. Florent Manaudou, le frère de Laure, représente l'avenir de la natation française. Philippe Lucas avait d'ailleurs remarqué son potentiel il y a quelques années: "Quand il était petit, il venait parfois avec Laure. Et on voyait déjà que c'était un gamin puissant. C'est vraiment un nageur d'avenir. Je pense qu'il a une très grande chance d'aller aux Jeux Olympiques." "Laure sait dans sa tête si elle reviendra ou pas" La question anime le microcosme de la natation depuis plusieurs mois: Laure Manaudou va-t-elle faire son grand retour ? Son ancien entraîneur, qui la connait mieux que personne, ne veut pas tomber dans la polémique: "Je pense qu'il faut arrêter de parler à la place de Laure. Elle sait dans sa tête si elle reviendra ou pas. A mon avis, elle va faire une déclaration dans pas longtemps pour dire : 'Oui, je reviens pour faire du haut niveau. Ou non.'" "Bousquet et la FFN, on a fait tout un plat avec cette histoire" En conflit avec la Fédération française de natation lors des Championnats de France, Frédérick Bousquet a menacé de boycotter les prochains Mondiaux à Shanghai si son entraîneur, Brett Hawke, ne pouvait pas l'accompagner. Philippe Lucas pousse un coup de gueule contre une fédération trop figée: "C'est un nageur qui est en fin de carrière, mais il peut être champion du monde et champion olympique. On a fait tout un plat avec cette histoire. Pour quoi ? Pour 1500€ et une accréditation. Sans déconner. Faut faire les Restaurants du Coeur !" "On a été dur avec Alain Bernard" Le champion olympique du 100 mètres a raté la qualification pour les Mondiaux sur la distance reine. Mais Philippe Lucas estime que l'Antibois a encore son mot à dire sur la scène internationale: "Gagner, ce n'est pas facile, durer c'est plus dur. Ça, c'est la loi du champion olympique. A n'importe quel meeting, l'adversaire veut te couper en deux. Ce n'est pas la fin de sa carrière, loin de là. Je pense qu'on a été dur avec lui. J'ai vu des titres dans les journaux, c'était du n'importe quoi. Tu vois que les mecs ne connaissent rien à la natation. C'est vraiment des branques !"