LOU: Le président mis en examen

  • A
  • A
LOU: Le président mis en examen
Partagez sur :

Déjà mal en point sur le front du Top 14, où le promu rhodanien n'émarge qu'à l'avant-dernière place du classement quasiment à la mi-championnat, le LOU Rugby a appris ce vendredi la mise en examen de son président, Yvan Patet, après 48 heures de garde à vue pour abus de bien social.

Déjà mal en point sur le front du Top 14, où le promu rhodanien n'émarge qu'à l'avant-dernière place du classement quasiment à la mi-championnat, le LOU Rugby a appris ce vendredi la mise en examen de son président, Yvan Patet, après 48 heures de garde à vue pour abus de bien social. Le site lyoncapitale.fr annonce ce vendredi la mise en examen d'Yvan Patet, le président du LOU Rugby, promu et actuellement 13e au classement du Top 14. Le dirigeant rhodanien faisait l'objet d'une garde à vue depuis 48 heures et doit répondre d'abus de bien social dans le cadre de l'affaire Rhônexpress. C'est en sa qualité de président du groupe immobilier Em2C qu'Yvan Patet est mis en cause par le juge lyonnais Philippe Duval-Molinos, et ce suite à l'émission d'un chèque d'un montant de 29 900 euros par la société du patron du LOU ; un chèque suspect censé rémunérer le principal prévenu de l'affaire, Yann Gaillard, en contrepartie de son implication dans la modification du tracé du tram Rhônexpress. Selon l'avocat de M. Patet, ce dernier aurait fourni au juge les pièces nécessaires prouvant sa bonne foi dans cette affaire et aurait même, toujours selon lyoncapitale.fr, bénéficié au cours de sa garde à vue d'un témoignage accréditant sa version des faits. "Cette version est invalidée par tous les protagonistes sauf Yann Gaillard qui continue à soutenir cette version. Gaillard dit que ce chèque est le résultat d'une transaction. De notre côté, on justifie que c'est la rémunération d'un apport d'affaires, en l'occurrence un projet de maison médicale" affirme l'avocat de M. Patet, Me Gilles Dumont-Latour.