Lotus brise la glace

  • A
  • A
Lotus brise la glace
Partagez sur :

Kimi Räikkönen est de retour en F1 ! Et ce sera à bord d'une Lotus, jusqu'en 2013 comme l'a annoncé l'équipe britannique mardi sur son site. Le paddock comptera donc six champions du monde en 2012, avec cette réapparition du Finlandais. Si le potentiel de sa monoplace devrait demeurer en dessous des top teams, "Iceman" nourrit de grandes ambitions. Les pistes Romain Grosjean et Robert Kubica ont du plomb dans l'aile.

Kimi Räikkönen est de retour en F1 ! Et ce sera à bord d'une Lotus, jusqu'en 2013 comme l'a annoncé l'équipe britannique mardi sur son site. Le paddock comptera donc six champions du monde en 2012, avec cette réapparition du Finlandais. Si le potentiel de sa monoplace devrait demeurer en dessous des top teams, "Iceman" nourrit de grandes ambitions. Les pistes Romain Grosjean et Robert Kubica ont du plomb dans l'aile. La rumeur existait, mais elle n'était pas non plus si insistante que ça. Lotus a plutôt bien caché son jeu, et Kimi Räikkönen s'est engagé pour l'écurie d'Eric Boullier en vue de la saison prochaine. La nouvelle est d'importance, puisque le paddock retrouve ainsi un autre champion du monde en activité, en plus de Michael Schumacher, Fernando Alonso, Lewis Hamilton, Jenson Button et Sebastian Vettel. Si le Finlandais ne reviendra normalement pas pour jouer les premiers rôles, au vu de la faiblesse de sa voiture par rapport aux top teams, il s'agit évidemment d'une bonne nouvelle pour la Formule 1, alors que l'intéressé était également en contact avec Williams "Je suis ravi de revenir en F1 après un break de deux ans, et je suis vraiment reconnaissant à Lotus Renault de m'avoir offert cette opportunité", a simplement réagi Räikkönen sur le site officiel de l'écurie britannique, en prenant bien soin de citer Lotus Renault pour le moment. Le changement sera seulement effectif en 2012... Mais c'est donc bien sur Lotus que le champion du monde 2007 reprendra du service, après avoir passé deux ans assez ternes en WRC. Après avoir mis fin à son contrat chez Ferrari en 2009, "Iceman" a rejoint l'équipe Citroën Junior pour finir 10e du classement des pilotes. Cette année, il a terminé à la même place en devenant un simple client du constructeur français, par l'intermédiaire de sa structure privée Ice1Racing. "Le choix était facile" Un peu en train de s'enliser dans les bas-fonds du sport automobile, Räikkönen a donc estimé que le moment était idoine pour rebondir. "Mon passage en WRC fut un passage utile dans ma carrière, mais je ne peux pas nier que mes envies de F1 sont récemment revenues de manière irrésistible. Le choix était facile pour moi de revenir chez Lotus Renault, car j'ai été impressionné par l'étendue des ambitions de l'équipe." On n'est pas obligé de le croire sur ce dernier point, bien sûr. Avec 73 points, Lotus Renault a certes terminé 5e du championnat des constructeurs en 2011, mais n'a terminé devant Force India que pour quatre petites unités. Le talent de Räikkönen saura-t-il ressurgir pour développer au mieux la monoplace, si tant est qu'il soit possible de mieux la développer ? Difficile à affirmer, mais le CV de l'intéressé plaide assez largement en sa faveur: 18 victoires, 62 podiums, 16 pole positions, et donc ce titre de champion décroché en 2007 chez Ferrari, en profitant sur le fil des bisbilles entre Alonso et Hamilton chez McLaren. "Cette expérience et toutes ces victoires aideront à coup sûr l'équipe à franchir un cap l'année prochaine", s'est félicitée l'écurie dans son communiqué. Dans ces temps de grâce, tout va bien sûr pour le mieux dans le meilleur des mondes, et Räikkönen espère "amener l'équipe sur les toutes premières places de la grille". On lui souhaite bien du courage... Alors que le revenant était également en contact avec Williams (Christian "Toto" Wolff l'avait annoncé au début du mois au Kronen Zeitung), Lotus vient en tout cas de réaliser un gros coup. Et Romain Grosjean comme Robert Kubica l'apprécieront probablement à sa juste valeur.