Lorient, l'intermittent du spectacle

  • A
  • A
Lorient, l'intermittent du spectacle
Partagez sur :

Lorient a "explosé" chez le leader Montpellier (4-0), samedi soir, lors de la 16e journée de Ligue 1. L'équipe entraînée par Christian Gourcuff a pris une mauvaise habitude à l'extérieur, où elle n'a plus gagné depuis le 6 août 2011. Un mal des transports qui plombe ses ambitions, puisque le FCL pointe à la neuvième place, à neuf points du premier relégable.

Lorient a "explosé" chez le leader Montpellier (4-0), samedi soir, lors de la 16e journée de Ligue 1. L'équipe entraînée par Christian Gourcuff a pris une mauvaise habitude à l'extérieur, où elle n'a plus gagné depuis le 6 août 2011. Un mal des transports qui plombe ses ambitions, puisque le FCL pointe à la neuvième place, à neuf points du premier relégable. Lorient est presque toujours déçu du voyage. Depuis la première journée et sa victoire sur le terrain du PSG (0-1, le 6 août), l'équipe morbihannaise reste sur deux nuls et cinq défaites en déplacement. "Tant qu'on n'arrivera pas à se montrer plus agressifs à l'extérieur, on explosera comme ce soir (samedi)", déplorait Mathieu Coutadeur, dans les colonnes de L'Équipe. Le petit milieu né au Mans (1,70 mètre) s'épanchait ici sur le large revers concédé par sa formation à Montpellier (4-0), dans le cadre de la seizième levée. "On est resté sur le même rythme, on n'a pas su accélérer." À sa décharge, Lorient était privé dans l'Hérault de Grégory Bourillon, Lamine Koné ou encore Alaixys Romao en défense centrale ainsi que de Jérémie Aliadière et Julien Quercia sur le front de l'attaque. Mais cela n'explique pas tout. "Un sentiment d'impuissance a prédominé, reconnaissait sans peine Arnaud Le Lan, devant nos confrères du quotidien régional Ouest-France. Le latéral gauche a assuré l'intérim dans l'axe à la Mosson. Avec difficulté. On a vu une telle différence entre les deux équipes... On savait que ce serait compliqué à cause des absences dans notre camp, cela a tourné à la leçon." Montpelliérains et Lorientais ne semblent plus évoluer dans la même cour. Au classement, treize points séparent désormais un leader en pleine ascension et un neuvième sur la pente descendante, qui a perdu l'été dernier Morgan Amalfitano, Kevin Gameiro et Jérémy Morel. Avouez que cela fait beaucoup... "Avec Montpellier, on ne joue pas le même Championnat, nous n'avons pas les mêmes ambitions, estimait aussi Le Lan, franc et direct. Quant à la révolte, je ne sais pas si on en est capable. On a un groupe très jeune." La moyenne d'âge des Merlus se situe en effet aux alentours de 24 ans. Incapable de gagner deux matches d'affilée cette saison - quand bien même le FCL a enchaîné cinq rencontres sans défaite entre le 10 septembre et le 1er octobre, Lorient doit pour le moment se contenter du ventre mou. Son entraîneur Christian Gourcuff, lui, ne peut s'empêcher de regarder vers le bas. Plus par prudence que par pessimisme néanmoins: "je m'occupe de nous. Dans ces circonstances-là et comme souvent à l'extérieur, je regarde la différence avec les relégables". À l'heure actuelle, ses joueurs possèdent neuf points d'avance sur Nice, dix-huitième. Mais cela, c'est avant de recevoir Lyon et, surtout, d'aller à Marseille...