Lorient bien payé

  • A
  • A
Lorient bien payé
Partagez sur :

Lorient s'est imposé à domicile face à Nice (1-0), dimanche après-midi, dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1. Rarement dangereux, les Merlus s'en sont remis à un penalty transformé par Arnold Mvuemba (62e) pour prendre le dessus sur une valeureuse équipe niçoise, dominatrice mais pas récompensée. Le FCL est septième, l'OGCN reste avant-dernier du classement.

Lorient s'est imposé à domicile face à Nice (1-0), dimanche après-midi, dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1. Rarement dangereux, les Merlus s'en sont remis à un penalty transformé par Arnold Mvuemba (62e) pour prendre le dessus sur une valeureuse équipe niçoise, dominatrice mais pas récompensée. Le FCL est septième, l'OGCN reste avant-dernier du classement. "Les coups de pied arrêtés ? Non... C'est par le jeu que ça doit nous sourire", soufflait Jacques-Alaixys Romao, défenseur central de fortune pour Lorient ce dimanche, au micro de Foot+ à la mi-temps de l'opposition entre Merlus et Niçois. Le Togolais, qui expliquait aussi que lui et ses partenaires allaient devoir se montrer "patients" en seconde période, avait tort. C'est un penalty transformé par Arnold Mvuemba à l'heure de jeu (62e) qui a permis aux hommes de Christian Gourcuff de remporter cette rencontre comptant pour la 15e journée de Ligue 1. Trois points heureux pour les Merlus, qui ont fait le dos rond pendant une grosse partie du match, quand les Sudistes faisaient pression sur le but de Fabien Audard. Les Merlus, mis en difficulté par le pressing azuréen en première période, évoluaient il est vrai sans plusieurs titulaires, ce qui avait conduit Christian Gourcuff à retoucher son onze-type. Cela expliquerait-il le manque d'agressivité et surtout de liant entre la défense et l'attaque ? Nice "ne veut pas mourir" En tout cas, Nice a fait plus que chercher à obtenir le point du match nul, ce qui était pourtant l'objectif annoncé, précisément par Julien Sablé à la mi-temps. "Le but nous a fait très mal mais on a quand même montré le visage d'une équipe qui ne veut pas mourir et qui veut aller de l'avant", se consolait, amer, René Marsiglia à l'issue du match. La donne était pourtant différente avant et après le but d'Arnold Mvuemba. Tranchants en contres et même en phases offensives construites, notamment grâce à un Fabian Monzon en feu, les Azuréens ont pris un gros coup sur la tête avec l'ouverture du score. Après cela, les Bretons ont eu plus de facilités à faire le jeu et se sont contentés de gérer les vingt dernières minutes, une fois passée la réaction d'orgueil niçoise. Tout juste Mathias Autret, entré en jeu après le but, réchauffait un peu le public du Moustoir par une frappe bien sentie (80e). Les supporters lorientais peuvent néanmoins se réjouir de voir que leurs protégés sont parvenus à suivre le rythme ce week-end, alors que les cadors du championnat et surtout leurs concurrents aux places d'honneurs l'ont tous emporté. Du côté de l'OGCN, en revanche, il y a principalement des regrets. Mais aussi la promesse de jours meilleurs. René Marsiglia fait un voeu: "La réussite devrait nous sourire bientôt". Il vaudrait mieux qu'elle se dépêche, car Nice a raté une très belle occasion de refaire son retard sur les autres équipes du bas de tableau.