Lorenzo talonne Rossi

  • A
  • A
Lorenzo talonne Rossi
Partagez sur :

Jorge Lorenzo a remporté ce dimanche le Grand Prix d'Indianapolis profitant de l'abandon de son éternel rival, Valentino Rossi. L'Espagnol a devancé Alex De Angelis et Nicky Hayden. Le Majorquin entend bien se battre jusqu'au bout pour espérer décrocher le graal MotoGP.

Jorge Lorenzo a remporté ce dimanche le Grand Prix d'Indianapolis profitant de l'abandon de son éternel rival, Valentino Rossi. L'Espagnol a devancé Alex De Angelis et Nicky Hayden. Le Majorquin entend bien se battre jusqu'au bout pour espérer décrocher le graal MotoGP. Cette fois le Grand Prix a été à son terme. Pour sa première édition, le Grand Prix d'Indianapolis avait en effet été interrompu avant la fin en raison des intempéries et Valentino Rossi avait été déclaré vainqueur. Le champion du monde en titre aura, cette année, été moins heureux sur le circuit de l'Indiana. Le "Doctor" voit en effet son coéquipier, Jorge Lorenzo, revenir à vingt-cinq points au classement général après son abandon et la victoire de l'Espagnol. Le Majorquin s'est en effet imposé au terme d'un Grand Prix mouvementé devant Alex De Angelis et Nicky Hayden.Auteur de la pole position, Dani Pedrosa part en tête devant les 75 000 spectateurs de l'Indianapolis Motor Speedway. Le pilote Honda devance Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, qui a perdu une place à l'issue d'un départ dont les Suzuki seront les principales victimes avec une visite prématurée des pelouses américaines. Dans la foulée, on pense alors à un cavalier seul de Dani Pedrosa mais l'Espagnol part à la faute dès le 4e tour et laisse les deux Yamaha, qui tournent alors près d'une seconde plus vite que le reste du plateau, se disputer la victoire finale. Le chassé-croisé débute dès le 9e tour avec un dépassement de Lorenzo qui prend la tête. Un tour plus tard, à la surprise générale, Rossi part alors à la faute et rate son freinage.Lorenzo fait cavalier seulLe pilote italien est contraint à l'abandon et laisse son jeune coéquipier faire cavalier seul, ce dont il s'acquittera avec brio, sans jamais être inquiété. Derrière lui, le Saint-Marinais Alex De Angelis prend la seconde place, le meilleur résultat de sa carrière dans la catégorie reine. Le podium est complété par Nicky Hayden, qui décroche son premier podium de la saison devant son public. De son côté, Dani Pedrosa effectue une furieuse remontée qui le hisse sur le fil à la dixième place et ses six points loin d'être inutiles. Souffrant toujours de la cheville, Randy De Puniet a craqué dans les dix derniers tours pour finalement échouer à la 12e place, toutefois rémunératrice de quatre points.Son compatriote, Mike Di Meglio, auteur de la pole en 250cc, a de son côté terminé en quatrième position. Le Français est précédé par Marco Simoncelli, déjà victorieux en République tchèque il y a deux semaines, Hiroshi Aoyama, le leader du championnat du monde, et Alvaro Bautista. En 125cc, Pol Espargaro a remporté la course devant Bradley Smith et Simone Corsi. Agé de 18 ans, le pilote espagnol s'adjuge là le premier succès de sa jeune carrière, tandis que le leader au classement général, Julian Simon, est 5e.