Lorenzo irrésistible

  • A
  • A
Lorenzo irrésistible
@ Reuters
Partagez sur :

MOTO GP - L'Espagnol a signé lors du Grand Prix de Catalogne son cinquième succès de la saison en sept courses.

MOTO GP - L'Espagnol a signé lors du Grand Prix de Catalogne son cinquième succès de la saison en sept courses. %Qui pourra empêcher Jorge Lorenzo d'être sacré champion du monde de Moto GP cette saison ? En l'absence du double tenant du titre Valentino Rossi, victime d'une double fracture tibia-péroné le mois dernier au Mugello, personne ne semble en mesure de rivaliser avec l'Espagnol, qui a signé dimanche lors du Grand Prix de Catalogne son troisième succès consécutif, le cinquième de l'année en sept courses disputées. Vainqueur pour la première fois à Barcelone dans la catégorie reine – il s'était déjà imposé sur le circuit de Montmelo en 2007 mais en 250cc -, le Majorquin n'a laissé que des miettes à ses adversaires. Auteur de la pole position samedi, sa troisième consécutive, le pilote Yamaha a quasiment mené la course de bout en bout, seul Andrea Dovizioso étant parvenu à contester son leadership quelques instants en tout début d'épreuve. Ce qui n'a d'ailleurs pas porté chance au Transalpin, puisque ce dernier a été victime d'une chute au 13e tour qui lui a coûté sa place sur le podium. Hormis la brève incursion de l'Italien, Lorenzo a résisté sans peine au retour de Dani Pedrosa, qui n'a pas réussi à rééditer sa performance de 2008 lorsqu'il s'était imposé sur le circuit catalan. Vainqueur du Grand Prix d'Italie début juin, l'Espagnol reste ainsi sur deux deuxièmes places consécutives et talonne toujours son compatriote au classement des pilotes. Auteur d'un début de saison très poussif, Casey Stoner a lui confirmé son retour en forme en finissant de nouveau troisième, comme aux Pays-Bas la semaine dernière. Cluzel seulement 14e en Moto2 Parti en première ligne pour la troisième fois cette saison, derrière Lorenzo et Stoner, Randy De Puniet, auteur d'une course pleine de maîtrise, a finalement terminé au pied du podium. Rapidement dépassé par Pedrosa et Dovizioso et donc relégué en cinquième position, le Français a profité de la chute de l'Italien et de celle de Marco Simoncelli (alors en sixième position mais qui aurait pu l'inquiéter) pour obtenir son meilleur résultat de l'année, lui qui avait échoué à quatre reprises à la sixième place. Une très belle opération pour le pilote unique de la structure Honda LCR, qui remonte ainsi à la quatrième place du championnat du monde à hauteur de Nicky Hayden, toujours derrière l'intouchable Lorenzo et ses dauphins Pedrosa et Dovizioso. Le week-end n'a en revanche pas souri à tous les Français puisque Mike Di Meglio est sorti dès le premier tour en Moto2, alors que Jules Cluzel, vainqueur il y a quinze jours en Grade-Bretagne, a dû se contenter de la 14e place. La victoire est revenue au Japonais Yuki Takahashi, auteur de son troisième succès dans la catégorie - le premier depuis quatre ans ! -, devant le Suisse Thomas Luthi et l'Espagnol Julian Simon, qui ont ainsi comblé une petite partie de leur retard sur Tony Elias, leader du classement des pilotes et seulement cinquième de la course. En 125 cc, Marc Marquez a lui signé son quatrième succès consécutif devant le Britannique Bradley Smith et son compatriote Pol Espargaro, qui perd du coup la première place du classement général pour un petit point au profit du vainqueur du jour. De son côté, le Français Johann Zarco a terminé huitième, ce qui lui permet de conserver sa dixième place au classement du championnat du monde.