Lorenzo éclipse Rossi

  • A
  • A
Lorenzo éclipse Rossi
@ Reuters
Partagez sur :

MOTO GP - Après sa victoire en République tchèque, l'Espagnol fait un grand pas en championnat.

MOTO GP - Après sa victoire en République tchèque, l'Espagnol fait un grand pas en championnat. Il régnait une drôle d'atmosphère ce dimanche dans les coulisses du Grand Prix de République tchèque. Tenus au secret à quelques heures de l'annonce officielle du transfert de Valentino Rossi, les responsables des teams Yamaha et Ducati ne pipaient mot, ce qui tendait à confirmer le départ du Docteur pour la structure transalpine, conformément à la tendance qui se dessine depuis la fin de saison passée déjà. En 2011, c'est désormais acquis, Rossi officiera bien sous les couleurs rouges de Ducati, manifestement au côté de Nicky Hayden - Casey Stoner ayant lui rejoint Dani Pedrosa chez Honda. Une vraie révolution. Cela fait en effet sept ans que Valentino Rossi court sous la bannière de Yamaha, sous l'aile de son incontournable chef mécanicien Jerry Burgess. Ce dimanche en République tchèque, le légendaire n°46 a ainsi pris son 109e départ pour le compte de la forme aux diapasons, avec 78 podiums à la clef et notamment 45 victoires pour 29 pole positions. Le tout sublimé par quatre sacres mondiaux assurés en 2004, 2005, 2008 et 2009. C'est dire si le constructeur japonais perd gros dans l'affaire, malgré le renfort pressenti du talentueux pilote Tech 3 Ben Spies, et l'adoubement prochain d'un Jorge Lorenzo plus que jamais parti pour succéder à Valentino Rossi au palmarès du MotoGP. Rossi privé de test de la future M1 Car ce week-end encore, le Majorquin est sorti du lot à Brno. Précédé sur la grille de départ par Dani Pedrosa, Lorenzo n'en a pas moins fait respecter son rang de leader du championnat, prenant la tête des débats dès le troisième tour pour ne plus la lâcher. A l'arrivée, tandis que son illustre coéquipier accrochait une modeste cinquième place, manifestement gêné par les caprices de sa roue avant et sans un peu trop juste encore physiquement, deux mois après sa double fracture ouverte de la jambe droite, l'Espagnol triomphait pour la septième fois de la saison, lui qui n'a du reste pas manqué un seul podium depuis l'ouverture des hostilités. Du coup, au classement général, Jorge Lorenzo compte désormais 77 longueurs d'avance sur son premier poursuivant, son dauphin du jour Dani Pedrosa, alors que Casey Stoner, dorénavant troisième à la place d'un Andrea Dovizioso contraint à l'abandon ce dimanche après avoir chuté dès la quatrième boucle, pointe lui à 116 unités. Cinquième de la hiérarchie actuelle, Valentino Rossi, qui a manqué quatre Grands Prix suite à sa blessure, accuse pour sa part 134 points de retard, et ne partagera donc pas sa dixième couronne mondiale avec Yamaha. De toute façon, la notion de partage n'est plus à l'ordre du jour entre le Docteur et le team nippon. Demain, l'intéressé ne sera pas autorisé à tester la M1 mouture 2011 de son futur rival Jorge Lorenzo, à l'occasion des traditionnels roulages post-GP de République tchèque. L'ambiance risque d'être tendue chez Yamaha lors des huit dernières courses de la saison...