Longo renonce aux Mondiaux

  • A
  • A
Longo renonce aux Mondiaux
Partagez sur :

Dans la tourmente depuis que L'Equipe a révélé qu'elle avait enfreint la règle antidopage concernant la localisation et que son mari et entraîneur Patrice Ciprelli aurait tenté d'acheter de l'EPO chinoise en 2007, Jeannie Longo a annoncé ce mercredi qu'elle ne participerait pas aux prochains Mondiaux de Copenhague. La FFC a "salué cette décision importante".

Dans la tourmente depuis que L'Equipe a révélé qu'elle avait enfreint la règle antidopage concernant la localisation et que son mari et entraîneur Patrice Ciprelli aurait tenté d'acheter de l'EPO chinoise en 2007, Jeannie Longo a annoncé ce mercredi qu'elle ne participerait pas aux prochains Mondiaux de Copenhague. La FFC a "salué cette décision importante". Jeannie Longo ne pourra pas viser un quatorzième titre mondial la semaine prochaine à Copenhague, où se déroulera l'édition 2011 des Championnats du monde de cyclisme sur route. Sous le coup d'une suspension pour défaut de localisation, la championne tricolore a préféré ne pas prendre de risque et anticiper une éventuelle décision de la Fédération française de cyclisme, qui attendait d'être saisie officiellement par l'Agence mondiale antidopage avant de statuer sur son sort. "Jeannie Longo, très affectée par les accusations injustes dont elle fait l'objet n'est pas en état physique et moral de défendre ses chances et de tenir son rôle au plus haut niveau dans une compétition internationale. En conséquence, elle renonce à participer aux championnats du monde de Copenhague qui débutent samedi", peut-on lire dans un communiqué diffusé par l'avocat de Jeannie Longo. De son côté, la FFC a tenu à "saluer cette décision importante qui a pour but de permettre à l'équipe de France de cyclisme de disputer ces Championnats du Monde dans les meilleures conditions possibles, et ce afin d'assurer à ses représentants toute la sérénité sportive nécessaire en vue de leur participation à un évènement sportif d'une grande importance pour le sport cycliste français". Gautheron (DTN): "Ça va donner de la sérénité à l'équipe" Même satisfaction du côté de la DTN Isabelle Gautheron qui s'est exprimée au micro de RTL: "C'est une nouvelle que je prends avec satisfaction étant donné que c'est sa décision, ça va donner de la sérénité à l'Equipe de France, car on craignait aussi de nombreux dérangements, que cette affaire focalise un petit peu l'ensemble de l'attention sur Jeannie Longo et puis sur Patrice Ciprelli et ses affaires de produits dopants". Privée de sa chef de file, l'équipe de France féminine alignera six concurrentes lors de l'épreuve en ligne prévue le samedi 24 septembre dans la capitale danoise: Aude Biannic, Magdalena De Saint Jean, Julie Krasniak, Audrey Cordon, Mélodie Lesueur et Christel Ferrier-Bruneau. Ces deux dernières prendront également part au contre-la-montre prévu le mardi 20 septembre. En attendant la saisine officielle de l'AMA sur la question des trois défauts de localisation de l'athlète de 52 ans, la FFC a d'ores et déjà pris la décision de suspendre à titre provisoire son mari et entraîneur Patrice Ciprelli, suspecté par L'Equipe d'avoir voulu acheter pour son épouse de l'EPO chinoise en 2007. Mardi, l'instance dirigeante du cyclisme tricolore a annoncé via son président David Lappartient qu'elle comptait "agir avec sérieux et prendre le temps nécessaire pour que l'instruction ne soit pas bâclée et que l'on ait l'ensemble des éléments à dispositions. Nous ne voulons pas faire traîner le dossier, mais aussi agir sans précipitation". Une suspension entraînerait sûrement la fin de carrière de Jeannie Longo, sacrée championne du monde sur route pour la première fois en 1985.