Longo l'éternelle...

  • A
  • A
Longo l'éternelle...
Partagez sur :

Comme d'habitude, Jeannie Longo a gagné un championnat de France. La Grenobloise s'est en effet adjugée, jeudi matin à Boulogne-sur-Mer, le titre national du contre-la-montre, son dixième en carrière dans la spécialité, le 58e en tout. Sur un parcours difficile, la championne de 52 ans a bouclé les 19 kilomètres en 29 minutes et 45 secondes, près d'une minute de moins que ses deux poursuivantes, Christel Ferrier-Bruneau et Audrey Cordon. Inoxydable.

Comme d'habitude, Jeannie Longo a gagné un championnat de France. La Grenobloise s'est en effet adjugée, jeudi matin à Boulogne-sur-Mer, le titre national du contre-la-montre, son dixième en carrière dans la spécialité, le 58e en tout. Sur un parcours difficile, la championne de 52 ans a bouclé les 19 kilomètres en 29 minutes et 45 secondes, près d'une minute de moins que ses deux poursuivantes, Christel Ferrier-Bruneau et Audrey Cordon. Inoxydable. Non, elle ne veut pas passer la main. Et, à vrai dire, elle aurait bien tort. Jeannie Longo a une nouvelle fois démontré, jeudi matin sous le ciel encombré de Boulogne-sur-Mer, qu'elle était toujours la meilleure cycliste française, au moins dans l'épreuve du contre-la-montre. A 52 ans, la Française a encore renvoyé la concurrence à ses chères études, bouclant le parcours de 19 kilomètres en moins d'une demi-heure (29'45"), soit 42 secondes plus rapidement que sa première poursuivante, Christelle Ferrier-Bruneau. Sur le tracé du Nord, rendu compliqué par l'ascension du Mont Lambert, Longo a vite trouvé son rythme de pédalage et prouvé que l'envie l'animait encore malgré toutes ces années de sacrifices. En début d'année, la championne avait avoué ressentir une certaine lassitude, comment ne pas la comprendre. Mais la passion a vite repris le dessus et c'est minutieusement qu'elle a préparé les grandes échéances de la saison, avec notamment un stage en Amérique du Nord. Elle craignait le parcours sinueux du Boulonnais, bien plus délicat que celui qui l'attendra à Copenhague lors des Mondiaux en fin d'année. Et pourtant, comme d'habitude, pour la dixième fois de sa carrière, elle a été chercher le maillot tricolore du chrono. A noter tout de même qu'Audrey Cordon, qui s'est invitée sur la troisième marche du podium, s'est adjugée, en 30'37", le titre espoir. La relève sans doute. Mais Longo n'en a que faire. Elle continue de rouler sans penser au poids des ans. Jusqu'à quand ?