Lomu signe à Marseille

  • A
  • A
Lomu signe à Marseille
Partagez sur :

Jonah Lomu, considéré dans les années 1990 comme le meilleur joueur du monde, a décidé de rechausser les crampons du côté de Marseille Vitrolles, club de Fédérale 1. L'ancien All Black, 34 ans, reprend ainsi une carrière qu'il avait stoppé il y a deux ans après un passage sous le maillot des Cardiff Blues.

Jonah Lomu, considéré dans les années 1990 comme le meilleur joueur du monde, a décidé de rechausser les crampons du côté de Marseille Vitrolles, club de Fédérale 1. L'ancien All Black, 34 ans, reprend ainsi une carrière qu'il avait stoppé il y a deux ans après un passage sous le maillot des Cardiff Blues.L'air provençal agirait-il comme une source de jouvence auprès des anciennes gloires du rugby néo-zélandais ? On pourrait le penser. Toujours est-il que la venue de Tana Umaga, Andrew Mehrtens, George Gregan, Anton Oliver ou Jerry Collins du côté de Toulon il y a deux ans a donné des idées à d'autres responsables du rugby de la région. C'est le cas de Claude Atcher, le président de Marseille-Vitrolles qui évolue en Fédérale 1, une division en dessous la Pro D2.Certainement inspiré par ce qu'a réalisé Mourad Boudjellal du côté de la Rade pour relancer le RCT, Atcher a frappé un grand coup médiatique en attirant l'ancien ailier des All Blacks. "Lomu à Marseille, c'est la promesse d'une belle histoire, d'une aventure humaine comme seul le rugby peut en produire et un challenge des plus excitants pour un joueur hors norme qui n'a qu'une idée en tête, se mettre au service du club pour l'aider à grandir", explique Claude Atcher sur le site officiel du club provençal.Hyardet à la manoeuvreUn retour à la compétition des plus surprenants pour ce joueur de 34 ans qui avait mis un terme à sa carrière il y a deux ans après avoir porté les couleurs des Cardiff Blues. Celui qui fut considéré dans les années 1990 comme le meilleur joueur de la planète ovale était surtout considérablement diminué physiquement suite à un gros souci à un rein en 2003 qui l'avait amené à subir une transplantation. Lomu précise tout de même, dans l'interview diffusée sur le site Internet du club marseillais, qu'il s'agissait en fait d'une année sabbatique motivée par la grossesse de sa femme. "Tout le monde a cru que j'arrêtais ma carrière, mais c'était une erreur", indique-t-ilIl s'agira tout même de savoir dans quelles conditions physiques, l'homme aux 63 sélections avec les All Blacks, se présentera au début de la saison prochaine. "Je ressens toujours le besoin de jouer et moi seul déciderai quand ce sera la fin", déclare Lomu, espérant que son expérience puisse "aider le club à grandir" et à terme "aider le club de Marseille à faire partie des grands clubs français".Lomu retrouvera d'ailleurs un des ses anciens coéquipiers en Nouvelle-Zélande, l'ex-troisième ligne de Toulouse, Isitolo Maka, et le deuxième ligne David Gerard, lui aussi passé par la Haute-Garonne avant un passage à Northampton et au Racing Metro 92 la saison dernière avec au bout la remontée en Top 14. Marseille-Vitrolles s'est, a priori, donné les moyens de monter en Pro D2 au printemps 2010, puisqu' Alain Hyardet, l'ex-entraîneur de Montpellier, natif d'Aix-en-Provence, aura en charge de mener à bien ce projet.