Loko et Legrand en bronze

  • A
  • A
Loko et Legrand en bronze
Partagez sur :

Le Grand Prix d'Amsterdam était très attendu. Une confrontation de haut niveau pour des Tricolores qui ont réalisé, samedi, une prestation un petit peu trop cohérente. Avec six défaites en quarts de finale et donc six 5e place, il ne restait guère de place pour les médailles. Heureusement, Sarah Loko en -57kg et Ugo Legrand (-73kg) se sont distingués en terminant en bronze.

Le Grand Prix d'Amsterdam était très attendu. Une confrontation de haut niveau pour des Tricolores qui ont réalisé, samedi, une prestation un petit peu trop cohérente. Avec six défaites en quarts de finale et donc six 5e place, il ne restait guère de place pour les médailles. Heureusement, Sarah Loko en -57kg et Ugo Legrand (-73kg) se sont distingués en terminant en bronze. Les Bleus sont venus en nombre à Amsterdam pour un Grand Prix attendu. En cette année olympique, toutes les performances sont analysées à la fois pour gagner une place dans les catégories indécises et à la fois pour se hisser le plus haut possible dans la hiérarchie mondiale. Toujours est-il que si les quatre champions du monde (Riner, Décosse, Emane et Tcheumeo) n'étaient pas là, il y avait du beau monde sur les tatamis. Les premiers tours passés ce samedi en -52kg, -57kg, -63kg chez les filles et -60kg, -66kg, -73kg chez les garçons, les perspectives étaient belles. Mais le tour des quarts de finale a fait tomber les Tricolores avec une entêtante régularité... Si bien que Bonna (-52kg), Pavia (-57kg), Agbegnenou (-63kg), Milous (-60kg), Larose (-66kg) et Darbelet (-73kg) se sont arrêtés à ce stade de la compétition, soit avec la 5e place en poche. Il restait tout de même Sarah Loko et Ugo Legrand encore en course en demi-finale. Un stade qu'ils ne franchiront pas. Loko s'est inclinée face à la Brésilienne Quadros (waza ari) à un petit jeu des pénalités qui lui a finalement été défavorable tandis que Legrand a subi la loi de Dex Elmont, pour une revanche des quarts de finale des derniers Mondiaux. Un combat âpre et disputé jusque pendant le golden score. Plus entreprenant, le pensionnaire du club d'Orléans a pris les devants lorsque le Néerlandais a écopé d'un avertissement. Mais Elmont s'est tout de même arraché pour faire la différence sur un o-soto-gari à gauche qui a fait mouche. Une petite revanche pour Elmont et un bon tournoi de reprise pour Legrand.