Loeb survole les débats

  • A
  • A
Loeb survole les débats
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Sébastien Loeb a remporté dimanche en Turquie son troisième rallye de la saison.

RALLYE - Sébastien Loeb a remporté dimanche en Turquie son troisième rallye de la saison. Rien n'y a fait ! Ni la motivation exacerbée d'un Mikko Hirvonen bien décidé à renouer avec la gagne avant le départ, deux mois après son triomphe suédois. Ni sa position d'ouvreur deux jours durant. Ni même les caprices de la météo. Comme au Mexique et plus encore qu'en Jordanie, où il avait pu bénéficier à plein du solide réseau du double chevron, Sébastien Loeb était tout simplement au-dessus du lot ce week-end en Turquie. Une constante d'autant plus criante cette saison que le nouveau barème en vigueur valorise les victoires et que la concurrence, cette année, est rude pour les places d'honneur. A défaut de Mikko Hirvonen, passé au travers quinze jours plus tôt en Jordanie et exclu du podium au Mexique, c'est en Petter Solberg que Sébastien Loeb trouve pour l'heure son dauphin attitré. Le Norvégien ayant validé ce dimanche au volant de sa C4 privée son troisième podium consécutif, devant le leader finlandais du team Ford. Un podium acquis dès la deuxième étape, après que Sébastien Ogier, leader depuis la troisième spéciale, eut perdu plus de trois minutes en raison d'une crevaison. Le tournant, sans doute, de ce rallye de Turquie par ailleurs tronqué dans son dernier acte. Les intempéries nocturnes ayant rendu impraticable la piste des deux premières spéciales dominicales. Räikkönen cinquième Outre l'ancien champion du monde junior, la quatrième manche WRC de la saison aura fait deux malheureux parmi les têtes d'affiche: Jari-Matti Latvala, coupable d'un écart dès le premier chrono de la journée de samedi, et Dani Sordo, parti lui à la faute à deux chronos du verdict, alors qu'il venait de prendre place sur le podium. La palme du bonheur revenant sans conteste à Kimi Räikkönen, cinquième à 6'44 certes du temps global référence mais jamais aussi bien placé sur la ligne d'arrivée depuis qu'il a troqué sa monoplace pour embrasser la cause du team Citroën Junior. Dans une toute autre sphère, Sébastien Loeb peut lui savourer son troisième succès de la saison, le 57e de sa carrière en WRC et le troisième ici-même en Turquie. Du haut de ses 93 points, l'Alsacien toise désormais Petter Solberg et Mikko Hirvonen avec 40 et 41 longueurs de marge, Sébastien Ogier ne pointant pour sa part qu'à huit unités de l'ancien champion du monde norvégien. Et si le sport automobile français, en plus d'un septième titre mondial rapporté par Loeb, s'offrait cette année un doublé tricolore en WRC ?