Loeb s'attaque au Bosphore

  • A
  • A
Loeb s'attaque au Bosphore
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Le Français entend conforter son avance au classement en Turquie.

RALLYE - Le Français entend conforter son avance au classement en Turquie. Vainqueur en Jordanie il y a dix jours, Sébastien Loeb arrive en Turquie avec l'envie de balayer définitivement la polémique née du sacrifice de Sébastien Ogier pour ouvrir la route au sextuple champion du monde. Le pilote Citroën entend remettre ses performances au coeur des débats, ne masquant pas son agacement sur le site officiel du WRC: "Je trouve dommage que l'attention se focalise là dessus plutôt que sur la bagarre que se livrent les équipages." De bagarre, il n'y a pas ou peu pour le moment en tête du classement des pilotes puisque le Français compte désormais 25 points d'avance sur Jari-Matti Latvala et 31 longueurs sur Mikko Hirvonen, les deux Finlandais qui complètent le podium provisoire. "25 points, c'est l'équivalent d'une victoire. C'est bien d'avoir un «joker», mais le déroulement de la saison 2009 nous a rappelés qu'il ne fallait pas lâcher le moindre point en cours de route. Nous allons donc prendre le départ du rallye avec la ferme intention de nous imposer", assure Loeb. "Notre statut de leaders du Championnat nous imposera une nouvelle fois d'ouvrir la route le premier jour, mais nous verrons bien quelle est l'importance du balayage sur cette épreuve." Une épreuve turque complètement repensée depuis sa dernière édition en 2008 puisque de Kemer, le rallye a été déplacé de 700 kilomètres vers le nord, à Istanbul. Hirvonen défie Loeb La plus grande ville du pays s'apprête donc à accueillir une nouvelle compétition automobile majeure, cinq ans après le premier Grand Prix de Formule 1 disputé à Istanbul Park. Après une cérémonie de départ sur la place Sultanahmet entre la Mosquée Bleue et Sainte-Sophie, les pilotes se plongeront dans les 23 nouvelles spéciales concoctées pour l'occasion. "J'ai appris que les spéciales sont assez larges et rapides, le plaisir de pilotage devrait donc être au rendez-vous", assure un Sébastien Loeb toujours favori à sa succession. Pour se faire plaisir, l'Alsacien devra apprivoiser la spécificité de ce rallye stambouliote, première épreuve à se disputer sur deux surfaces distinctes. Si la terre sera majoritaire, le dernier tiers du parcours sera fait d'asphalte lors de la dernière journée. Une nouveauté qui pourrait permettre à Hirvonen de signer son retour au premier plan, lui qui a toujours brillé lors des nouvelles épreuves: "J'aime les nouveaux rallyes. C'est un nouveau défi, autant dans les spéciales que lors des reconnaissances. J'ai de bons résultats sur les nouvelles épreuves du championnat. L'an passé, j'ai gagné en Pologne et en Australie. L'année d'avant, j'avais gagné en Norvège et en Jordanie. Je ne sais pas quelle en est la cause mais je serais heureux de poursuivre ce record en Turquie." Sébastien Loeb et consorts sont prévenus.