Loeb, première !

  • A
  • A
Loeb, première !
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Le pilote français a remporté le rallye du Mexique.

RALLYE - Le pilote français a remporté le rallye du Mexique. Et de quatre. En s'imposant ce week-end sur la terre du Mexique, Sébastien Loeb a porté à quatre son nombre de victoires personnelles autour de la capitale mexicaine. Au-delà de ce nouveau record, le Français a surtout signé un premier succès cette saison, trois semaines après avoir pris la deuxième place du rallye de Suède. Ce succès, le 56e de sa carrière, porte le sceau de l'expérience et de la confiance accumulées depuis six saisons, qu'il domine de la tête et des épaules. Un premier jour où il se place, un second où il accélère et un dernier où il gère. Un scénario idéal en somme, dont ses adversaires auront une fois de plus fait les frais. Pourtant, Petter Solberg, au soir du premier jour, doit commencer à croire en un succès. Le Norvégien, extrêmement rapide, compte en effet 27 secondes d'avance sur l'Alsacien et 15 sur un invité surprise, Sébastien Ogier. Le natif de Gap semble alors le seul à pouvoir suivre le rythme imprimé par Solberg, les deux hommes se partageant les temps scratch lors des neuf spéciales qui composent cette première journée. Loeb, quant à lui, se place en embuscade, tranquillement installé au tyroisième rang. Déjà en tête du classement des pilotes C'est au cours de la deuxième journée que le sextuple champion du monde va asseoir son emprise sur ce deuxième rallye de la saison. Huit meilleurs temps sur neuf spéciales, la concurrence a compris qu'il va falloir se battre pour la deuxième place. Au soir de cette deuxième étape, Loeb compte en effet près d'une minute d'avance sur Solberg et Ogier, pour un triplé Citröen bienvenu après la supériorité affichée par Ford sur la neige suédoise. La seule interrogation réelle alors que débute la troisième et dernière journée porte donc sur le nom qui suivra celui de l'Alsacien au classement définitif de ce rallye du Mexique. L'avance du Français est en effet trop importante pour qu'il laisse échapper la victoire. Et au jeu du chat et de la souris, c'est Solberg, plus expérimenté, qui passe devant, terminant finalement à 25 secondes de Loeb, une petite seconde d'avance sur Ogier qui décroche ainsi le deuxième podium de sa carrière. A des années-lumière d'un Loeb plus que jamais candidat à sa propre succession pour le titre de champion du monde. Le sextuple tenant du titre est en effet déjà en tête du classement, devançant de six points Mikko Hirvonen qui aura limité la casse en prenant la quatrième place.