Loeb pas encore prêt pour la F1

  • A
  • A
Loeb pas encore prêt pour la F1
Partagez sur :

EXCLU EUROPE 1 - Sébastien Loeb a décidé de renoncer à participer au Grand Prix d'Abu Dhabi en F1.

EXCLU EUROPE 1 - Sébastien Loeb a décidé mardi de renoncer à piloter une F1 sur le circuit d'Abu Dhabi. Le pilote tricolore estime ce challenge trop risqué. De plus, l'Alsacien a un autre défi à relever ce week-end lors du rallye de Grande-Bretagne. Devancé d'un point par Mikko Hirvonen avant cette ultime étape, le quintuple champion du monde espère conserver son titre.Alors que la rumeur avait circulé depuis plusieurs mois, Sébastien Loeb a fini par trancher. Il ne pilotera pas une Formule 1 sur le circuit d'Abu Dhabi, ultime épreuve de la saison disputée dans une dizaine de jours. Selon Europe 1, le quintuple champion du monde des rallyes, qui n'a pas obtenu la Super Licence nécessaire à la conduite en F1, aurait été dissuadé par son entourage estimant que le défi était trop risqué pour lui qui n'avait jamais réellement testé, dans un cadre compétitif, une monoplace.Début septembre, Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing avait entrouvert la porte dans les colonnes de L'Equipe: "Du fait que le championnat du monde des rallyes soit terminé à cette date, Sébastien Loeb a le feu vert pour faire ses débuts en Formule 1 à l'occasion du Grand Prix d'Abu Dhabi". S'il avait déjà effectué des essais avec Red Bull, et plus récemment avec une monoplace de GP2, il y avait peu de chances de voir Loeb au volant d'une des monoplaces de la marque au taureau ailé, car celle-ci était encore en course pour le titre jusqu'au Grand Prix du Brésil, disputé dimanche dernier.Priorité au rallyeLe baptême du feu de l'Alsacien aurait en revanche pu avoir lieu avec la "petite soeur" Toro Rosso. Cela représentait néanmoins un désavantage conséquent puisque s'il avait tenté l'aventure, il aurait débarqué à Abu Dhabi, un circuit que personne ne connaît encore, sans avoir jamais roulé au volant de la Toro Rosso. S'il possède une petite expérience en monoplace (24 heures du Mans, essais F1, essais GP2), cela faisait peut-être beaucoup.Ses grands débuts en F1 sont donc finalement remis à plus tard. La fin de saison palpitante en rallye a également dû peser dans la décision du pilote Citroën. Devancé d'une longueur par le Finlandais Mikko Hirvonen, avant la dernière étape de la saison disputée ce week-end en Grande-Bretagne, le Français ne veut pas laisser passer sa chance de remporter un sixième titre consécutif et a donc préféré se concentrer pleinement sur sa discipline de prédilection.