Loeb ne lâche rien

  • A
  • A
Loeb ne lâche rien
Partagez sur :

Bien que bousculé par Sébastien Ogier lors de la deuxième partie de la première étape du rallye de Catalogne, Sébastien Loeb a bouclé en tête, avec 3"8 d'avance, la première journée de cette avant-dernière manche du championnat du monde WRC. Déjà assuré du titre, l'Alsacien n'a pas relâché la pression sur la terre espagnole, bien décidé à s'octroyer une sixième victoire en Catalogne. Le duel se poursuivra samedi sur asphalte cette fois...

Bien que bousculé par Sébastien Ogier lors de la deuxième partie de la première étape du rallye de Catalogne, Sébastien Loeb a bouclé en tête la première journée de cette avant-dernière manche du championnat du monde. Déjà assuré du titre, l'Alsacien n'a pas relâché la pression sur la terre espagnole, bien décidé à s'octroyer une sixième victoire en Catalogne. Si Ogier résiste à 3"8, Sordo a énormément souffert pour boucler la journée à la 6e place à près d'une minute. Le duel se poursuivra samedi sur asphalte cette fois... ES1: Loeb attaque fort Tout juste auréolé d'un septième titre de champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb a bien attaqué le Rallye de Catalogne, puisqu'il a signé le meilleur temps de la première spéciale, longue de 35,94 kilomètres, avec 2"7 d'avance sur Jari-Matti Latvala, 7"1 sur Sébastien Ogier et 10"4 sur Mikko Hirvonen. A noter que Dani Sordo, désigné favori par Sébastien Loeb avant le départ, n'a pas su profiter de sa bonne position au départ et a déjà concédé 15" à son coéquipier. Cette première étape se déroule principalement sur terre, avant deux journées marquées par des passages sur asphalte. ES2: Solberg se montre, Sordo réagit Petter Solberg a remporté la deuxième spéciale du rallye de Catalogne. Lors de ce premier passage sur La Ribera d'Ebre long de 14,97 kilomètres, le Norvégien a devancé Dani Sordo d'1"3 et Sébastien Loeb de 2". Le champion du monde 2003 reste sixième d'un classement général provisoire toujours dominé par Sébastien Loeb. Dani Sordo en a toutefois profité pour ravir la quatrième place à Mikko Hirvonen. L'Espagnol se replace également à 4" de Sébastien Ogier, toujours installé à la troisième place de l'épreuve alors qu'il reste quatre spéciales à parcourir ce vendredi. ES3: Loeb accélère, Sordo perd du terrain Sébastien Loeb a remporté la troisième spéciale du rallye de Catalogne. Le Français, déjà assuré du titre mondial, a devancé son compatriote Sébastien Ogier de 1"2 et le Norvégien Petter Solberg de 5"3. Si Loeb conforte sa place en tête du rallye avec 11"9 d'avance sur Ogier, le grand perdant de cette spéciale est l'Espagnol Dani Sordo, sixième, qui a concédé plus de 10" sur les 12,07 kilomètres de cette troisième spéciale. Le coéquipier de Loeb sur ce rallye perd du même coup deux places au classement général et occupe la sixième position alors que les équipages vont parcourir les trois mêmes spéciales en sens inverse ce vendredi afin de boucler la première étape. Citroën-Loeb: "Une agréable surprise" Sébastien Loeb a pris un excellent départ lors du rallye de Catalogne. Vainqueur de deux des trois premières spéciales, l'Alsacien, déjà assuré du titre mondial, est en tête du rallye avec 11"9 d'avance sur Sébastien Ogier. "Il y avait certainement un peu de balayage, donc je ne m'attendais pas à mener à ce point et c'est une surprise agréable d'être dans cette position", a avoué, au site officiel du WRC, l'Alsacien de retour au parc d'assistance à midi avant les trois dernières spéciales du jour. "Mais cela ne change rien. J'ai juste conduit à mon rythme normal et je vais continuer de la même manière cet après-midi. C'est toujours d'arrache-pied, mais sans prendre de risques inutiles. Le fait que je sois déjà champion ne fait aucune différence!" ES4: Ogier revient fort Après le passage au parc d'assistance ayant suivi les trois premières spéciales, les pilotes du rallye de Catalogne sont repartis avec un second passage sur la spéciale de Terra Alta. Et le brouillard, qui avait permis à Sébastien Loeb de limiter l'effet du balayage lié à sa première position dans l'ordre de passage, s'est dissipé. Du coup, l'Alsacien, en tête du rallye, a perdu de précieuses secondes sur ces 35,94 kilomètres, concédant 8"5 à Sébastien Ogier qui a réalisé le temps scratch, son premier sur cette épreuve. Au général, le Gapençais revient à 3"4 de Loeb, augurant une belle bagarre sur les deux dernières spéciales du jour. Ogier possède 4"8 d'avance sur Latvala, actuel troisième du rallye et 20", sur Petter Solberg. Dani Sordo continue à perdre du terrain, l'Espagnol ayant encore lâché 21" sur cette spéciale, le coéquipier de Sébastien Loeb étant toujours 6e au général. ES5: Ogier grappille encore Devancé d'un petit dixième de secondes par Petter Solberg lors de la 5e spéciale du rallye de Catalogne, Sébastien Ogier a néanmoins repris 1"3 à Sébastien Loeb, leader du rallye, pour se replacer à 2"1 de l'Alsacien au classement général. Ogier en profite pour creuser l'écart sur Latvala puisqu'il possède désormais 10"3 sur le Finlandais, troisième du rallye et un de ses principaux rivaux dans la course à la 2e place du championnat du monde. Ce deuxième passage sur la Ribera d'Ebre a également vu Dani Sordo lâcher 9"1, l'Espagnol étant déjà pointé à 45" de Loeb au général. Il reste une spéciale à courir ce vendredi, "Les Garrigues", longue de 12,97 kilomètres. ES6: Loeb termine bien la journée Sébastien Loeb a remporté la sixième et dernière spéciale de la première étape du rallye de Catalogne. L'Alsacien a devancé Petter Solberg de trois dixièmes de secondes et Sébastien Ogier d'1"7. Déjà assuré du titre de champion de monde, Loeb termine cette première journée en tête du rallye avec 3"8 d'avance sur Ogier. Le Gapençais réalise la bonne opération du jour puisqu'il devance ses concurrents pour la seconde place du championnat du monde. Jari-Matti Latvala est en effet troisième à 19"9 de Loeb, Solberg quatrième à 22"4. Dani Sordo, également dans la course à cette 2ème place, n'est que sixième à 54" du leader. Samedi, le rallye reprendra avec six nouvelles spéciales, certaines sur asphalte alors que le gros de la première étape s'effectuait sur terre.