Loeb limite les dégâts

  • A
  • A
Loeb limite les dégâts
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Le Français est à 1'20 de Petter Solberg après 9 spéciales en Nouvelle-Zélande.

RALLYE - Le Français est à 1'20 de Petter Solberg après 9 spéciales en Nouvelle-Zélande.Dans l'obligation d'ouvrir la route neuf spéciales durant sur la piste poussiéreuse et granuleuse de la Nouvelle-Zélande, Sébastien Loeb se savait en position délicate avant même l'ouverture des hostilités. Pourtant à en juger sa performance du jour, l'Alsacien a plutôt bien géré sa tâche de balayeur, limitant d'abord les dégâts avant de subir un choc aux allures de coup fatal aux peu de prétentions que l'intéressé s'accordait sur ce rallye avant le départ.Alors qu'il n'accusait qu'une quinzaine de secondes de retard sur le leader, le vainqueur des trois dernières étapes du WRC 2010 est parti à la faute dans le quatrième chrono de la première étape: "Nous sommes arrivés dans un virage à droite qui se refermait sur un pont très étroit. La voiture a glissé et a tapé côté gauche, confesse le sextuple champion du monde sur le site officiel de la compétition. Nous avons perdu du temps en essayant de refermer la portière endommagée pour pouvoir continuer. Je l'ai d'abord bloquée avec une sangle mais ce n'était pas suffisant. Nous avons pu terminer la spéciale puis nous avons réparé sur la route de l'assistance."Loeb: "La victoire est hors de portée"Bilan de l'opération: pas moins de 80 secondes perdues, et une chute vertigineuse au classement général. "La suite du rallye s'annonce plus compliquée désormais. Nous n'avons plus le choix, il faut attaquer pour gagner le plus de places possibles." Un challenge en partie relevé puisque Sébastien Loeb a su ensuite limiter son passif à 1'20. Par rapport à son coéquipier Dani Sordo, à Sébastien Ogier (Citroën Junior), à Jari-Matti Latvala (Ford) et enfin à Petter Solberg (team privé), passés tour à tour aux commandes du rallye. Le week-end s'annonçant pluvieux en Nouvelle-Zélande, le pilote français aura toutefois bien du mal à refaire son retard lors des deux étapes à venir. Une perspective qu'il n'imagine même plus de toute façon: "Dès lors que la victoire est hors de portée, il faut chercher à marquer un maximum de points dans l'optique du championnat. Nous ne sommes plus très loin de la sixième place. Ensuite, ce sera plus difficile à la régulière", estime Sébastien Loeb dans un communiqué du double chevron. Et ce n'est hélas pas de la fausse modestie...