Loeb laisse la main à Ogier

  • A
  • A
Loeb laisse la main à Ogier
Partagez sur :

C'est donc Sébastien Ogier qui aura la délicate mission d'ouvrir la route, samedi, lors de la dernière étape du rallye de Jordanie. Vainqueur des deux spéciales marathon du jour, le Gapençais a fait le trou en tête du classement général ce vendredi. Reste à voir si la trentaine de secondes d'avance qu'il compte sur son coéquipier Sébastien Loeb suffiront à son bonheur...

C'est donc Sébastien Ogier qui aura la délicate mission d'ouvrir la route, samedi, lors de la dernière étape du rallye de Jordanie. Vainqueur des deux spéciales marathon du jour, le Gapençais a fait le trou en tête du classement général ce vendredi. Reste à voir si la trentaine de secondes d'avance qu'il compte sur son coéquipier Sébastien Loeb suffiront à son bonheur... Le classement général à l'issue de la deuxième étape Les spéciales à la loupe 115 km... voilà la distance qui sépare Sébastien Ogier d'une deuxième victoire potentielle cette saison. Le lauréat du rallye du Portugal vire en tête du rallye de Jordanie à l'issue de la deuxième étape courue ce vendredi. Une étape charnière devenue inaugurale après l'annulation mercredi des six premières spéciales en raison de soucis logistiques. A huit chronos du verdict, l'intéressé jouit d'une avance de plus de 30 secondes sur la DS3 de son coéquipier Sébastien Loeb. Jari-Matti Latvala et Petter Solberg suivent à 33 et 35 secondes respectivement. Autant dire qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres pour l'autre fleuron du double chevron. Mikko Hirvonen peut en témoigner: ouvrir la route ne sera pas chose aisée demain pour le Gapençais. En l'espace de 145 km ce vendredi, le Finlandais, premier balayeur du jour, a perdu 2'30 sur le meilleur. Un gouffre impossible désormais à combler, signe que le pilote provençal aura fort à faire pour ne pas tout perdre samedi dans la dernière ligne droite du rallye. "Il est primordial de bien se placer pour demain. Peut-être que la troisième position sur la route serait la meilleure. Personne ne veut passer en premier sur la route demain", avouait ainsi Jari-Matti Latvala au terme de la 11e spéciale. Après avoir concédé 18 secondes à son partenaire dans le seul 12e chrono - le dernier de la journée, long de 41 km et deux fois tombé dans l'escarcelle d'Ogier - Sébastien Loeb y allait lui aussi de sa confession: "C'est par stratégie", soufflait-il. Demain pourtant, c'est de cette même deuxième position étrennée ce vendredi que l'Alsacien devra partir à la pêche aux secondes. Sous peine de subir à nouveau la loi d'un coéquipier aux dents de plus en plus longues. Sauf accident néanmoins, l'Alsacien sera provisoirement débarrassé de Mikko Hirvonen au sommet de la hiérarchie WRC à la fin de l'acte jordanien.