Loeb fait de la résistance

  • A
  • A
Loeb fait de la résistance
Partagez sur :

Au lendemain de sa prise de pouvoir autoritaire, Sébastien Loeb a bataillé ferme ce samedi pour conserver le leadership du rallye de Sardaigne avec suffisamment de marge pour envisager la victoire finale. Dimanche, c'est avec une avance de 28"3 sur Mikko Hirvonen que l'Alsacien partira à l'assaut des quatre derniers chronos. Sébastien Ogier (+34"6) et Petter Solberg (+39"5) sont un peu plus en retrait.

Au lendemain de sa prise de pouvoir autoritaire, Sébastien Loeb a bataillé ferme ce samedi pour conserver le leadership du rallye de Sardaigne avec suffisamment de marge pour envisager la victoire finale. Dimanche, c'est avec une avance de 28"3 sur Mikko Hirvonen que l'Alsacien partira à l'assaut des quatre derniers chronos. Sébastien Ogier (+34"6) et Petter Solberg (+39"5) sont un peu plus en retrait. Le détail des spéciales Le classement général Après deux journées de balayage en Sardaigne, Sébastien Loeb maintient le cap en tête du rallye, en position idéale au soir de la deuxième étape pour briguer une seconde victoire cette saison, après son triomphe modeste au Mexique. Vendredi, au terme du premier acte, l'Alsacien comptait 33"2 sur son premier poursuivant, Petter Solberg. 24 heures plus tard, ce sont 28"3 qui le séparent encore de son dauphin, Mikko Hirvonen. Un rival coriace qui n'a cependant pas dit son dernier mot... "Je vais essayer de m'imposer. Ogier et Petter sont très proches alors ce sera une bataille difficile jusqu'au bout. Ce n'est pas évident de rattraper Sébastien. Aujourd'hui, nous lui avons quand même repris pas mal de temps et nous devons continuer à maintenir la pression", dixit le Finlandais au parc d'assistance. Une manière de signifier à Sébastien Loeb que les 65 km dominicaux ne seront pas de tout repos. Les cinq scratches de Jari-Matti Latvala ce samedi ayant du reste témoigné de la compétitivité de la Fiesta en terre sarde. Parti avec 53"1 de retard sur le septuple champion du monde ce matin, Mikko Hirvonen a lui-même repris 25 secondes au patron dans cette deuxième étape. Relégué à 55"5 pour sa part, Sébastien Ogier est revenu à 34"6 à la veille des quatre spéciales ultimes. Aussi Sébastien Loeb demeure-t-il prudent dans son analyse: "Ça été une bonne journée mais une journée difficile également. C'est toujours dur d'accepter de perdre du temps comme ça quand on doit nettoyer la route. Nous devons néanmoins croire que nous avons pris la bonne option. Demain, ce sera encore une journée très délicate." Car demain, la DS3 n°1 ouvrira encore la piste...