Loeb balaie la concurrence

  • A
  • A
Loeb balaie la concurrence
Partagez sur :

Et dire qu'il devait limiter la casse ! Sébastien Loeb a ajouté une nouvelle victoire à un palmarès hors norme en remportant, dimanche, le rallye de Sardaigne pour la quatrième fois. L'Alsacien a pour ce faire sorti la grosse attaque lors des deux premières journées de course pour compenser le handicap de devoir passer en premier et donc balayer la piste. Il l'a brillamment fait et s'impose devant Hirvonen, Solberg et Ogier.

Et dire qu'il devait limiter la casse ! Sébastien Loeb a ajouté une nouvelle victoire à un palmarès hors norme en remportant, dimanche, le rallye de Sardaigne pour la quatrième fois. L'Alsacien a pour ce faire sorti la grosse attaque lors des deux premières journées de course pour compenser le handicap de devoir passer en premier et donc balayer la piste. Il l'a brillamment fait et s'impose devant Hirvonen, Solberg et Ogier. Arrivé en Sardaigne sur la pointe des pieds, Sébastien Loeb s'attendait à vivre un rallye compliqué du fait de sa position d'ouvreur lors de la première journée. Une mauvaise en nouvelle perspective après deux rallyes au Portugal et en Jordanie passés loin de la plus haute marche. Mais il faut croire que sur des routes moins glissantes que prévu, le septuple champion du monde a retrouvé toutes ses sensations pour redonner une leçon de très grosse attaque à une concurrence qui n'a pas su profiter de la position de balayeur du maître. De fait, Sébastien Loeb a rapidement compris que ses prises de risque pouvaient s'avérer immédiatement payantes. Dès vendredi, il s'est installé en tête à l'issue d'une première étape noire pour Ford avec Jari-Matti Latvala parti à la faute après une mauvaise lecture de note de son co-pilote - au passage cela remet en exergue l'exercice périlleux de co-pilote puisque la moindre erreur est proscrite - tandis que Mikko Hirvonen a lui été victime d'une crevaison. Résultat des courses, avec 32 secondes d'avance sur Solberg et 53 sur Hirvonen, Loeb avait réalisé une bonne partie de son travail de sape. La super spéciale pour Hirvonen Une première indication notable qui n'a guère évolué samedi puisque le pilote Citroën est resté tout en maîtrise, libéré de tout calcul quant à une éventuelle tactique de course. Avec une telle avance on ne se demande pas s'il vaut mieux partir deuxième et laisser balayer un concurrent. Personne ne s'en plaindra. Pourtant, les temps de samedi ne sont pas anodins, et si les pilotes ont effectué deux fois les mêmes spéciales, Loeb a gagné 1'28 entre ses deux passages... "Ça a été une grosse journée, il a fallu attaquer d'un bout à l'autre pour maintenir l'écart, mais ça a payé puisque nous ne perdons que cinq secondes sur le deuxième. Je pense que nous avons prouvé que nous étions les plus rapides sur ce rallye. Le plus dur est fait, mais ce n'est pas encore terminé. Même s'il faudra encore balayer 57 kilomètres demain, nous avons toutes les cartes en main pour aller chercher la victoire", glissait Loeb samedi. Une deuxième journée de course qui, outre la permanence de l'Alsacien en tête, aura permis au clan d'envisager un double podium puisque Sébastien Ogier est remonté à la troisième place provisoire. Derrière eux, Latvala, débarrassé de toute pression, réalisait un carton avec 5 scratchs en 6 spéciales ! Le pilote Ford a remis ça dimanche en remportant les deux premières spéciales avant de lever quelque peu le pied dans une 17e spéciale très piégeuse. Sébastien Ogier l'a appris à ses dépens car si Loeb a passé les trois premières spéciales de dimanche sans prendre de risques inconsidérés, Ogier, lui, ne pouvait pas se permettre de rester trop sage. Parti à la faute, il a cassé sa suspension arrière en allant caresser de trop près un rocher. Résultat : Solberg lui a chipé la troisième place d'un podium qui lui tendait les bras... Il restait à finaliser ce rallye avec une super spéciale désormais pleine de bonus que les pilotes adorent croquer sans retenue. A ce petit jeu, l'appétit d'Hirvonen, qui limite donc la casse avec la 2e place et ce bonus, a fait la différence puisque c'est lui qui empoche les 3 points devant Latvala et Loeb qui repart donc avec 26 points en poche ce qui lui permet d'accroître son avance en tête du classement. Et dire que les rallyes sur asphalte n'ont pas encore débuté...