Loeb au septième ciel ?

  • A
  • A
Loeb au septième ciel ?
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Le Français peut décrocher sa 7e couronne mondiale, ce week-end au Japon.

RALLYE - Le Français peut décrocher sa 7e couronne mondiale, ce week-end au Japon. Ce n'est pas son rallye favori. Certes Sébastien Loeb s'est imposé au Japon en 2006 mais dans l'ensemble, les routes rapides et sinueuses de l'archipel nippon, particulièrement exigeantes avec les freins et les nerfs, ne sont pas sa tasse de thé. Un peu comme le rallye de Finlande. "Ce ne sont pas les spéciales qui me font apprécier le rallye du Japon. Ce que j'aime, c'est cette atmosphère, cette sensation d'être dans un autre monde pendant quelques jours", dixit l'intéressé. Les deux dernières éditions de la plus orientale des manches WRC se sont ainsi soldées par des victoires du team Ford, et plus précisément de Mikko Hirvonen. Un scénario qui n'est pas à exclure ce week-end, le Finlandais n'ayant plus rien à perdre cette saison. Sébastien Loeb, lui, aura tout à gagner au Japon. Et pourquoi pas le titre mondial ? A quatre courses de la fin des débats et alors qu'un maximum de 100 points reste à pourvoir, l'Alsacien peut décrocher la timbale dès dimanche, lui qui affiche 191 points au compteur, soit 58 de plus que son dauphin Sébastien Ogier. Une victoire du fer de lance de Citroën couplée à un classement du champion du monde junior 2008 au-delà de la sixième place et c'en sera fini du suspense. "Je ne sais pas exactement ce qu'il va se passer, mais ce ne sera pas facile. Peut-être que ce sera plus évident lors d'une prochaine épreuve", tempère toutefois le sextuple champion du monde. Des concurrents définitivement décrochés ? Déjà sacré au Japon en 2005, Sébastien Loeb se défend néanmoins d'être tenté par l'idée de retarder sciemment la passe de sept attendue, histoire de célébrer la chose chez lui, en Alsace, début octobre.%ENCART% "On ne choisit pas l'endroit où on remporte un titre ! J'ai envie d'être titré le plus tôt possible et je ferai tout pour cela. Si je suis en tête et que Sébastien Ogier n'est que sixième, je ne vais certainement pas ralentir pour repousser l'échéance ! Tout cela n'a aucun sens. Nous travaillons d'arrache-pied pour obtenir les meilleurs résultats possible. De toute façon, être sacré au Japon ne dépend pas que de moi, mais également de la position des autres prétendants. Laissons faire le sport", claironne-t-il dans un communiqué du double chevron. Reste que les autres prétendants en question, outre Sébastien Ogier, souffrent de la comparaison et pourraient bien être définitivement distancés sur l'île d'Hokkaido. Pour se défaire de Jari-Matti Latvala avant même les rallyes de France, de Catalogne et de Grande-Bretagne, Sébastian Loeb devra tout simplement cueillir un point de plus que le Finlandais, troisième au classement général, ce week-end. Et pour ce qui est de la concurrence de Petter Solberg et Dani Sordo, l'opération décrochage sera plus simple encore à régler. Le Norvégien étant contraint de terminer premier ou deuxième sans que le Français n'intègre le top 5 pour rester dans la course au titre, et l'Espagnol se trouvant lui dans l'obligation de l'emporter sans que son ancien coéquipier n'inscrive le moindre point. Autant dire que Sébastien Loeb est appelé très prochainement à franchir un palier supplémentaire dans sa propre légende, et celle du WRC.