Loeb a la voie libre

  • A
  • A
Loeb a la voie libre
Partagez sur :

Jari-Matti Latvala induit en erreur par son copilote et Mikko Hirvonen victime d'une crevaison, la première étape du rallye de Sardaigne n'a pas épargné les pilotes du team Ford ce vendredi. Malgré sa position d'ouvreur, Sébastien Loeb en a donc profité pour prendre le large en tête du classement général, avec une bonne trentaine de secondes d'avance sur Petter Solberg.

Jari-Matti Latvala induit en erreur par son copilote et Mikko Hirvonen victime d'une crevaison, la première étape du rallye de Sardaigne n'a pas épargné les pilotes du team Ford ce vendredi. Malgré sa position d'ouvreur, Sébastien Loeb en a donc profité pour prendre le large en tête du classement général, avec une bonne trentaine de secondes d'avance sur Petter Solberg. Trois kilomètres, c'est la distance parcourue par la Fiesta de Jari-Matti Latvala, vendredi, avant une sortie de piste fatale aux ambitions du tenant du trophée sur ce rallye de Sardaigne. "Miikka (son copilote, ndlr) a annoncé une mauvaise note. J'ai attaqué un virage à gauche à une vitesse trop élevée. J'étais quasiment à fond lorsque j'ai réalisé que la courbe était plus serrée. J'ai essayé de freiner mais nous avons tapé un fossé puis un mur, explique l'intéressé sur le site officiel du WRC. La voiture est retombée sur la route mais l'impact a endommagé la direction. Nous avons pu terminer la spéciale. Nous avons ensuite essayé de réparer mais la suspension a fini par casser." Auteur d'une prestation remarquée en Jordanie il y a trois semaines, Jari-Matti Latvala l'assure: "Je n'en veux pas à Miikka. J'ai fait beaucoup d'erreurs au volant et chaque copilote peut aussi faire des erreurs. Nous essayons tous d'être parfaits mais nous ne sommes que des êtres humains." Il n'empêche que cet écart de conduite est une bien mauvaise nouvelle pour un ovale bleu qui tenait la dragée haute jusqu'alors au double chevron au classement des constructeurs (130 points pour chacun des teams). D'autant que Mikko Hirvonen s'est également résigné à lâcher prise dans la journée... Leader au terme des ES2 et 3, pointé à une petite seconde de Sébastien Loeb à l'issue de la cinquième spéciale, l'autre finlandais de l'écurie Ford termine la première étape du rallye sarde à plus de 53 secondes de l'Alsacien. La faute à une crevaison subie dans le septième chrono. "C'est de ma faute, soufflait alors Mikko Hirvonen. Je suis sorti un peu large et j'ai tapé une bordure." Une aubaine pour le septuple champion du monde, crédité après huit spéciales de 33"2 d'avance sur Petter Solberg, 53"1 sur Mikko Hirvonen et 55"5 sur Sébastien Ogier. "Finalement, ça ne balayait pas énormément, se félicitait déjà Sébastien Loeb à l'issue des quatre premiers chronos. Nous parvenons à faire de bons temps. Le sol est plus dur ici que sur le reste du parcours. Les spéciales sont techniques et, pour l'instant, tout va bien. Les écarts sont faibles et nous n'avons pas beaucoup d'options. Il faut continuer à attaquer et essayer de gagner quelques secondes même si je sais que demain sera une journée difficile." Au terme de l'étape, son discours n'avait pas évolué: "J'ai bien roulé. Je préfère ouvrir la route demain avec le plus grand écart possible." Mission accomplie !