LNR-Canal+, ça continue

  • A
  • A
LNR-Canal+, ça continue
Partagez sur :

La Ligue nationale de rugby et Canal+, diffuseur historique, ont trouvé un accord concernant les droits audiovisuels du Top 14. Alors qu'elle n'avait proposé que 20 millions d'euros en janvier dernier, la chaîne cryptée déboursera 158,5 millions d'euros, soit 31,7 millions d'euros annuels, pour s'offrir la diffusion des cinq prochaines saisons.

La Ligue nationale de rugby et Canal+, diffuseur historique, ont trouvé un accord concernant les droits audiovisuels du Top 14. Alors qu'elle n'avait proposé que 20 millions d'euros en janvier dernier, la chaîne cryptée déboursera 158,5 millions d'euros, soit 31,7 millions d'euros annuels, pour s'offrir la diffusion des cinq prochaines saisons. Un compromis a finalement été trouvé. En début d'année, alors que la Ligue nationale de rugby (LNR) avait mis "hors-jeu" Canal+, diffuseur historique, jugeant l'offre de 20 millions d'euros relatives aux droits audiovisuels du Top 14 trop peu généreuse, Mourad Boudjellal, président du RC Toulon et membre du comité de pilotage en charge de la renégociation des droits TV, insistait dans La Provence: "Je n'ai pas pour habitude de demander l'aumône. Je dis aux diffuseurs que je veux simplement que les choses soient payées à un prix qui correspond à mon investissement pour aller encore plus loin, pour vous en donner encore plus, pour que le spectacle soit encore plus beau, pour que vos audiences soient encore plus belles", pointant notamment du doigt les sommes dépensées pour le football. La chaîne cryptée, pas vraiment inquiétée par la concurrence, a consenti, a fortiori, à un petit effort, puisqu'un accord a été conclu avec la LNR ce mardi. Pour un total de 158,5 millions d'euros, correspondant à une moyenne annuelle de 31,7 millions d'euros, Canal+ s'est octroyé les droits TV des cinq prochaines années (2011-2012 à 2015-2016). Une légère hausse (Canal+ déboursait jusqu'à présent 29,7 millions d'euros par an) - symbolique - loin des 100 millions d'euros espérés à une époque par les dirigeants de la LNR. Revol: "Un marché particulièrement difficile" "Nous avons su trouver avec la LNR un bon accord, positif pour tout le monde. Pour la première fois dans ce type d'acquisition, cet accord intègre une part variable liée à l'évolution des audiences du championnat et à la croissance de Canal+. C'est pour nous une avancée dans ses relations avec les détenteurs de droits audiovisuels", s'est satisfait Bertrand Meheut, le président du groupe Canal+. "Le TOP 14 Orange voit ainsi son exposition assurée pour les cinq prochaines années, à travers un accord qui peut permettre au championnat de faire progresser le montant de ses droits, dans un contexte de marché des droits sportifs particulièrement difficile", a commenté de son côté Pierre-Yves Revol, le président de la LNR. Comme cette saison, trois matches décalés, un sur Canal+, deux sur Canal+ Sport, seront ainsi diffusés lors de chaque journée de Top 14, tandis que les quatre rencontres restantes seront retransmises sur Rugby+. Le résumé de l'ensemble de la journée sera ensuite proposé dans Jour de Rugby et Les Spécialistes. L'accord intègre également les oppositions de la phase finale, ainsi que la finale. Seul changement notable, les droits mobiles et, à partir de 2012-/2013, les droits de vidéo à la demande, ont aussi été acquis par le diffuseur. Si, à cette heure, la LNR doit être pour le moins soulagée, nul doute que Canal+ s'affiche comme le grand gagnant de ces négociations.