Lloris: "On n'a plus de joker"

  • A
  • A
Lloris: "On n'a plus de joker"
Partagez sur :

Bien que privé de Gourcuff et Cris, tous les deux en phase de reprise pour être opérationnels face au Real Madrid, Lyon n'est pour autant pas décidé à faire l'impasse sur le déplacement à Sochaux, samedi à 19 heures dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1. Comme le précise Hugo Lloris, l'OL n'en a de toute façon pas le droit à l'heure où la course au titre bat son plein.

Bien que privé de Gourcuff et Cris, tous les deux en phase de reprise pour être opérationnels face au Real Madrid, Lyon n'est pour autant pas décidé à faire l'impasse sur le déplacement à Sochaux, samedi à 19 heures dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1. Comme le précise Hugo Lloris, l'OL n'en a de toute façon pas le droit à l'heure où la course au titre bat son plein. Alors que se profile votre rendez-vous européen à Madrid, dans quel état d'esprit abordez-vous ce déplacement à Sochaux ? Aujourd'hui, on n'a plus de joker possible, on se doit donc de prendre le maximum de points, quel que soit l'adversaire, à domicile comme à l'extérieur, et on reste donc focalisé sur cette rencontre capitale à Sochaux. D'autant qu'en préparant bien ce match, on sait qu'on préparera également bien celui de Madrid. Vraiment, avec cinq jours entre ces deux rencontres, on jouera sans arrière-pensée. Gagner, est-ce pratiquement obligatoire pour l'OL avec ces quatre points de retard sur le leader en L1 ? Quatre points, c'est à la fois beaucoup et peu lorsqu'on regarde le nombre de matches qu'il reste en championnat... Mais c'est sûr qu'on connaît l'importance de chaque point pris, on sait qu'on n'a plus trop droit à l'erreur et cela rajoute de la pression, mais c'est une bonne pression. On essaie de s'en servir pour se surpasser... Nous sommes dans une spirale positive, à niveau physiquement comme mentalement, il faut en profiter. Ce genre de performances, on veut le répéter sur la durée, on en a le potentiel, mais il faut rester concentré et vigilant. Mais avez-vous une explication au fait que l'équipe lyonnaise soit devenue plus spectaculaire ? Le fait qu'on soit bien tactiquement, bien physiquement, permet d'améliorer la fluidité du jeu. On a aussi simplifié notre football: avant, il y avait toujours une ou deux touches de trop, aujourd'hui, on arrive à trouver les solutions plus rapidement. Le dernier match, par exemple, on a su se le rendre facile, on a tous pris du plaisir et il faut rester sur cette lancée. Sans s'enflammer car le chemin est encore long... Est-ce agréable, Hugo, de ne plus être le seul cadre à « tenir la baraque » comme lors de la phase aller ? On a tous des responsabilités dans l'équipe, on fait tous partie d'un groupe. Chacun se doit d'apporter le petit plus. Aujourd'hui, l'état d'esprit est vraiment bon, il n'y a qu'à voir les entraînements... Vraiment, tout le monde essaie de tirer le groupe vers le haut : lorsqu'on fait appel à des joueurs qui jouent un peu moins, ils répondent présents; lorsqu'on fait entrer des joueurs en cours du match, ils répondent présents donc, c'est bien. Ce que l'on recherche encore une fois, c'est de réaliser la même chose sur la durée... Lyon semble plus obsédé par le titre cette saison, qu'il y a un ou deux ans... Je ne sais pas. Lyon a toujours été un club ambitieux. Si les joueurs n'en avaient pas conscience avant, c'est dommage. Si on en a conscience maintenant, c'est peut-être un petit peu tard parce qu'une saison est longue et se joue dès la première journée... Cela dit, je pense que tous les joueurs ont envie d'être champions, tous les joueurs qui ont rejoint ce club veulent être champions et là, on a redressé la barre, on est dans une bonne situation, on est dans une bonne forme... Voilà, il ne faut pas regarder ce que font les autres mais enchaîner les victoires. Concernant la Ligue des champions, qu'avez-vous pensé des premiers huitièmes de finale joués cette semaine ? Il y a eu quelques surprises, non ? Oui et non... Avant de recevoir au retour, Tottenham et Shalke sont d'abord allés chercher leur résultat à l'extérieur et ont su confirmer. Voilà, on se rend compte que sur la phase aller, les équipes qui ont démarré à l'extérieur ont vraiment bien géré leurs déplacements et lorsque vous vous mettez dans les meilleures dispositions pour le retour, vous avez juste besoin de faire un bon match, pas d'aller chercher l'exploit. Bon, en ce qui nous concerne, le Real Madrid s'est mis dans une position plus confortable que la nôtre, mais cela reste ouvert... L'invincibilité de José Mourinho à domicile est-elle un élément qui peut peser dans la préparation de ce match ? On est vraiment concentrés sur nous, sur la performance qu'on doit réaliser; pas sur ce qui se passe au Real Madrid.... On s'attend à un match très difficile bien sûr, mais on va essayer de donner le maximum de réponses positives pour pouvoir réaliser un exploit. L'exploit, justement, que vous aviez accompli l'an dernier peut-il vous aider ? Chaque match a son histoire. L'exploit de l'an dernier reste très bon souvenir mais il appartient au passé. Aujourd'hui, la configuration est différente : le Real peut se contenter d'un 0-0, et Mourinho sait d'ailleurs très bien le faire.... Maintenant, je ne pense pas que ça fasse partie de la philosophie de ce club, à nous, donc, d'en profiter. Compte-tenu de son expérience, la présence de Cris à ce match au Santiago Bernabeu est-elle indispensable à vos yeux ? On a besoin, bien sûr, de joueurs expérimentés pour ce genre de match et Cris est notre capitaine avant tout. S'il est à 200%, on aura besoin de lui. Après, d'autres joueurs peuvent prétendre jouer et, comme je le disais, l'état d'esprit dans le groupe est bon donc si on fait appel à n'importe quel autre joueur, celui-ci répondra présent et donnera le meilleur.... Enfin Hugo, on parle beaucoup d'une éventuelle prolongation vous concernant. Dans quelles dispositions êtes-vous sur ce sujet ? Moi, je suis sous contrat encore jusqu'en 2013, je me sens très bien à Lyon, je prends toujours beaucoup de plaisir à venir aux entraînements et, si une rencontre a lieu, cela me fera toujours plaisir de voir mes supérieurs... Maintenant, je ne me pose pas 36 questions, je suis vraiment focalisé sur le championnat, sur la Ligue des champions et sur l'équipe de France. Chaque chose en son temps.