Lloris: "On a redressé la barre"

  • A
  • A
Lloris: "On a redressé la barre"
Partagez sur :

Une fois de plus décisif depuis le début de la saison, Hugo Lloris reçoit son ancien club de Nice dimanche en clôture de la 13e journée de L1, une rencontre que Lyon doit gagner pour poursuivre sa remontée. Le portier rhodanien enchaînera dans la foulée avec l'équipe de France à Wembley. A propos des Bleus, il confirme qu'il ne veut pas des primes liées à la Coupe du monde.

Une fois de plus décisif depuis le début de la saison, Hugo Lloris reçoit son ancien club de Nice dimanche en clôture de la 13e journée de L1, une rencontre que Lyon doit gagner pour poursuivre sa remontée. Le portier rhodanien enchaînera dans la foulée avec l'équipe de France à Wembley. A propos des Bleus, il confirme qu'il ne veut pas des primes liées à la Coupe du monde. Quel sentiment vous anime à l'idée de retrouver votre ancien club de l'OGC Nice ? C'est bien sûr toujours plaisant, mais il faut mettre les sentiments de côté. Nice a réussi de très bons matches à l'extérieur, c'est une équipe qui a évidemment les atouts pour nous contrer. A nous de faire un match plein en faisant preuve de rigueur et de réalisme. Les trois points sont vraiment nécessaires. Vous parliez de rigueur, de réalisme... C'est ce qui vous a fait défaut lors de vos dernières sorties devant Benfica et Rennes ? Ça se joue sur des détails. On fournit de bonnes prestations, mais il nous manque les ingrédients pour arriver à faire des matches pleins. On espère le faire contre Nice, après une bonne semaine de travail où on a pu se reposer, mais s'attarder aussi sur des secteurs où l'on doit rectifier le tir... Là, on attend tous ce match avec impatience. Comment expliquez-vous ce manque de rigueur, d'agressivité alors que Lyon doit justement opérer une remontée au classement ? L'état d'esprit est bon mais, sur phase arrêtée notamment, il nous manque de la concentration... Après, il ne faut pas oublier que sur ce dernier mois, on a les meilleurs résultats de toute la Ligue 1. Il faut le souligner car cela signifie qu'on a redressé la barre. Maintenant, il faut évidemment poursuivre pour arriver à la trêve avec suffisamment de points pour continuer de prétendre aux objectifs qui étaient les nôtres en début de saison. Justement, vous êtes-vous fixé en interne un objectif comptable d'ici à la fin de la phase aller ? Non, mais on a conscience de notre retard à rattraper. Notamment à l'extérieur où il faut que nous allions accrocher des victoires... "On a suffisamment perdu de points comme ça" Dans cette situation, ce Championnat très serré en terme de points n'est-il pas un avantage pour l'OL ? C'est un avantage pour toutes les équipes, pour nous mais aussi pour les autres prétendants au titre. Maintenant, il faut en profiter: on a suffisamment perdu de points comme ça. Là, il y a un mois et demi pour aller chercher les points. On fera un premier bilan à la trêve. Pour en revenir à ce match contre Nice, la victoire paraît indispensable... C'est une remarque qui se répète un peu chaque week-end pour l'OL. A force, n'est-ce pas usant ? Lorsqu'on est dans un club à objectifs, les moindres points perdus sont importants. C'est vrai qu'on rentre dans une période où les victoires peuvent vraiment compter au final. On se doit par conséquent de faire beaucoup mieux. Le fait d'être aussi souvent sollicité dans le but à chacun des matches de l'OL vous laisse quel sentiment ? Je ne me pose pas forcément ce genre de question. Je prends les matches comme ils viennent, en essayant de donner le meilleur de moi-même... Ce qui m'importe le plus, c'est la situation de l'équipe et j'espère qu'on retrouvera notre place, notre véritable place, à savoir le haut de classement. Mais derrière la colère que vous avez exprimée sur le terrain à Rennes en début de match, ne doit-on pas lire un peu d'impuissance ? Non, il y a avait de la frustration car on venait déjà de passer à côté de notre première période à Benfica et là, on rate complètement ce premier quart d'heure... C'est dommage car on n'a pas besoin de ça. Sur le terrain, après, ça peut pousser à des sentiments de colère. Or le but en foot, c'est d'être le plus lucide possible. Ce n'est donc pas le meilleur moyen pour trouver des solutions. "En aucun cas, on ne mérite de primes" Un mot, enfin, sur l'équipe de France que vous retrouverez la semaine prochaine. Quel est votre point de vue sur cette fameuse affaire de primes ? La situation est assez claire. Par rapport au Mondial que l'on a fait, en aucun cas, on ne mérite de primes. Ces primes-là, je pense que ce serait intéressant qu'elles soient reversées à des oeuvres caritatives ou des associations, soit par nous, soit par la Fédération.... En tout cas, on n'a jamais voulu changer d'avis sur ces primes. La seule précision, pour être très clair, c'est qu'on nous a proposé un papier sur lequel on nous demandait de refuser des primes sur la saison 2009-10. Or, suivant les accords qu'il y avait eus, seules celles de la Coupe du monde était concernées. Maintenant, il faut éviter toute polémique et ne pas oublier que le plus important reste le terrain. Cette polémique n'est-elle pas due à un dysfonctionnement au niveau de la Fédération ? Ce n'est pas à moi qu'il faut poser cette question.... Moi, sincèrement, lorsque je vais en sélection, ce n'est pas ma préoccupation. Ce qui est sûr, c'est que nous les joueurs, sommes conscients de l'échec, de l'image que nous avons donnée et de ses répercussions... Et on a tous la même envie de refuser ces primes ! Je pense seulement qu'il y a eu un malentendu, c'est dommage parce qu'on n'a pas besoin de ça. Mais le plus important, je le répète, c'est le match de mercredi: pourquoi ne pas réussir une grande performance à Wembley ? A ce sujet, jouer à Wembley, face à l'Angleterre, c'est plus qu'un match amical, non ? Au niveau international, il n'y a pas trop de match amical. Moi, je pense qu'après tout ce qu'on a vécu, c'est là un beau défi pour nous. On a une équipe jeune, en reconstruction, et on a envie de se juger par rapport à de grandes nations du football. Ce ne sera donc pas une rencontre amicale mais vraiment un match à gagner.